Avis sur un show

24 mai 2013

Troupe Musicale @ Lycée l'Olivier (Marseille)

L'Olivier une nouvelle fois un beau symbole de la réussite !

  • 84
  • 2
  • 1
  • 0
  • 10
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Invités par un illustre professeur du lycée, nous avons accepté l’invitation avec plaisir. Très sincèrement, je ne savais pas trop sur quoi j’allais tomber, mais très sincèrement aussi c’est un sublime lycée, avec une vrai âme et une vraie bonne énergie !

Niveau musical … Bon, tout n’est pas parfait. Mais pour show monté sur le temps libre comme projet pédagogique, c’est juste énorme !!

On va croiser les doigts pour que cette expérience ouvre la voie à certaines des pépites que nous avons rencontré.

Etiqueté par Ysabel :

Voilà une nouvelle aventure Made In Concerts en Boîte … Un concert préparé et réalisé par les élèves du Lycée L’Olivier à Marseille. Au départ de ce projet, deux élèves de terminale qui ont voulu organiser une collecte de fond pour créer un espace vert autour de l’établissement. Ce concept n’avait jamais été fait, mais le corps enseignant a choisi de les suivre dans cette belle idée et même de reconduire la chose l’année suivante. C’est donc devenu un vrai projet pédagogique présentant un réel intérêt, puisque les profs ont décidé de s’y investir, tout en laissant une entière autonomie aux élèves pour qu’ils réalisent leur technique et toute l’organisation de la soirée.

Tout commence donc en début d’année par les auditions, durant lesquelles les futurs participants à l’atelier musique sont autant sélectionnés pour leur qualités musicales, que pour leur réel engagement. Le «Groupe» se retrouve alors calé vers La Toussaint, pour offrir au final le grand concert fin Mai. Et cette année encore, pour sa troisième édition, le public est venu nombreux, puisque l’amphithéâtre de 200 places affiche complet. Mais ce n’est pas grave pour les absents, puisque exceptionnellement il y aura deux concerts cette année : un ce soir et le second demain après-midi, à l’extérieur donc sans limite de places et gratuit de surcroit (que demande le peuple !), pour fêter les dix ans de l’établissement.

La Musique est donc devenue un véritable média dans ce lycée, au même titre que les Arts Plastiques ou le Théâtre (des spectacles du Théâtre d’Avignon ont déjà été repris ici). Un vecteur de respect, pour construire à la fois de bons acteurs et de bons spectateurs. Alors le mot d’ordre, c’est plus de musique, plus de projets vidéo (avec les langues vivantes) … Faire que l’Art soit à la fois une école du respect et de la prise de risque.

Nous prenons donc place dans l’amphi, sur la scène duquel vont s’enchainer les morceaux, comme autant de groupes différents qui vont de succéder (avec un véritable bal des protagonistes, tantôt chanteurs, tantôt musiciens … Multi instrumentistes même !) … Une première pour moi et je vous demande d’être indulgents avec les possibles répétitions. Parce que 17 groupe d’affilé : j’avais jamais fait !!

On attaque donc par Valerie et un groupe plutôt féminin, du moins aux trois quart, avec Jessica, Marie, Julie et Blandine, mais sans oublier Etienne et Quentin. Un bon petit morceau Pop-Rock, une ballade dans l’esprit Belle and Sebastian, chantée avec beaucoup de sourires bien évidemment et de belle simplicité.

Avec L.O.V.E., on est dans le standard de Jazz et la salle lance la clappe. C’est studieux côté des filles à la guitare et au saxo, avec Margaux et Blandine. Très belle maîtrise de SK8, le prof de Math, côté contrebasse et un très joli timbre de voix pour Sarah. Sans oublier Paul et Greg, respectivement au clavier et à la batterie, pour soutenir les filles (décidément à l’honneur pour commencer la soirée !)

Ça repart pour du Rock pur et dur avec à nouveau Etienne à la batterie et Jessica à la guitare pour Little Black Submarine. Cette fois c’est Marie qui commence à chanter l’air de rien, à la limite de la timidité semble-t-il, mais avec une voix incroyablement posée, juste éraillée ce qu’il faut, mi Rock mi Blues et en s’accompagnant d’une guitare sèche. Une vrai graine de chanteuse à mon humble avis ! Mais il faut bien reconnaitre que c’est Lorenzo qui fait le show avec sa guitare au centre … Je me doutais bien que ça allait péter à moment ! La demoiselle ne se démonte pas pour autant et réussi même à s’imposer de sa voix si particulière, devant un guitariste qui a clairement un fan club dans la salle (et qui va même nous lancer des baisers avant de quitter la scène … Moi je dis : la grande classe 😛 !!)

Et ce soir, une autre voix va également se démarquer. C’est celle d’Estelle, qui va chanter une première fois sur Heavy Cross. Très Rock. Très sûre. Une voix travaillée, posée et l’assurance sur scène qui va avec. Mais il n’y a pas que ça, il y a aussi du prof de math (MLT) qui saute sur scène … Et il est clair que ça fait le buzz ! La clappe monte pour accompagner tout ce petit monde (Julie au clavier et Arthur à la batterie) et je me dis à ce quatrième morceau que, pour du concert amateur, ça taquine franchement bien tout de même ! Fumigènes, effets de lumière … Tout y est. Alors, je ne sais pas si ça va continuer comme ça mais, sincèrement, ça monte en puissance.

Pour Ain’t No Sunshine, un nouveau chanteur fait son entrée, pantalon rouge vif et cheveux ébouriffés. C’est Jack et sa voix chaude de crooner. Avec une belle association de violon/saxo pas évidente et hyper bien trouvée (et toujours Justine et Blandine aux commandes). Arthur, lui, garde les reines de la batterie. Julie est passée à la guitare. Jean-André au clavier et Paul à la basse. Ça fait du monde sur scène et du bon gros son qui balance !!

Retour de la belle Estelle pour Dream On, accompagnée de de son frère Alex, de  Marie à la guitare et de Greg à la batterie. Sans oublier bien sûr le grand SK8 à la basse ! Avec quand même, il faut le reconnaitre, un départ un peu laborieux pour un son légèrement saturé (mais bon, ce n’est pas évident non plus !!) Et puis, ce qui compte, c’est qu’elle ne perd pas le nord et nous offre une montée d’octave super bien maîtrisée. J’aime sincèrement cette voix de tête claire et posée, qui lui permet de vraiment belles montées dans les aigües … Il y a de l’ambiance dans la salle. Il faut reconnaitre qu’Estelle a son fan club et que cela est bien mérité !!

Ensuite, c’est Jessica qui va nous offrir un véritable exercice de style pour Creep. Elle est seule avec sa guitare et sa voix me fait fortement penser à la pureté que l’on peut retrouver chez une Joyce Jonathan. Franchement, c’est juste parfait. Rien à dire sinon qu’elle parvient à nous donner une véritable émotion sans la moindre once de mièvrerie. C’est une voix avec une couleur chaude et particulière … Que du bonheur.

Et cet état de grâce va se poursuivre avec un autre petit bijoux : La composition originale d’Estelle. Elle prend place derrière le piano et franchement, je suis épatée. Une très belle mélodie. Une voix assurée. Sincèrement, si on me disait que c’est une reprise, je répondrais oui les yeux fermés, tant tout cela sonne pro. Le public l’accompagne même d’une jolie clappe, très largement méritée.

Avant de nous laisser faire une petite pause, c’est Pierre-Yves qui prend le micro : «Je pense qu’ils méritent qu’on fasse encore un peu de bruit, Non ?!?» Et après que le public ce soit exécuté, il en profite pour nous rappeler que des sweets sont en vente pour une belle cause humanitaire : donner de l’eau à un lycée du Bénin. En précisant «en Afrique, pour ceux qui ne savent pas où c’est !!» … Et ben c’est pas bien de se moquer de ses petits camarades, hein Pierre-Yves !!

Tout le monde est de retour, mais ça ne repartira que si «On est chaud !» Et comme c’est bien le cas, on mérite la Star qui monte sur scène : Monsieur Jeff en personne, littéralement acclamé par un public en délire et accompagné de SK8. Alors les mauvaises langues diront que c’est juste parce que ce sont les profs, mais moi je pense que c’est juste parce qu’après avoir partagé tout ça avec leurs élèves, ils ont forcément la cote !! Mais bon, le démarrage va quand même être bien foiré, ce qui donne l’occasion à notre professeur de lettre d’improviser un petit speech bouche-trou ! Le larsen s’en mêle, mais tout le monde garde le cap, et ce mélange profs/élèves, c’est juste de la bombe. Ceci étant, quand on voit Etienne, Lorenzo et surtout Jordan se démener : les élèves ne sont peut-être pas ceux qu’on croit ce soir (mais je dis ça, je ne dis rien !!) Une véritable ambiance de folie pour ce Stairway To Heaven, avec deux guitaristes qui assurent grave et envoient carrément le bouzin. Cri rauque du prof et petite révérence en fin de morceau. Et même un porté de Jordan, notre guitariste solo !

Etienne, à la batterie, assure un petit pont pour nous amener vers I’m Eighteen. Saxo et violon du duo Blandine et Justine sont de retour. On retrouve une scénographie bien Rock avec Alex à la guitare, Paul à la basse et Jean-André au clavier. Mais surtout Jack au chant, notre crooner de tout à l’heure, qui se la joue beaucoup plus Rock cette fois et avec tout autant de talent. Par contre, il faut reconnaitre que les guitares tuent un peu les instruments des filles … Un peu dommage.

Pour Are You Gonna Be My Girl, nous retrouvons la jolie Marie. Mais attention, accompagnée de La Reine Arthur à la batterie, coiffé de son diadème de Barbie ! Sans oublier Marie la rockeuse, qui joue de sa chevelure à la basse et Jean-Baptiste à la guitare. Entraîné par le prof de français, une petite bande dégringole du haut de l’amphi pour se coller à la scène devant MLT. Ça descend de partout et notre guitariste fou tombe à genoux devant son public en délire (je vous jure que j’aurai adoré avoir un prof de math comme ça !!) La petite Marie assure grave, toujours dans la réserve et sa discrétion de jeune fille sage. J’imagine bien comment tout ça va pouvoir donner demain en plein air !!

Notre reine d’un soir nous quitte, avec un salut de la main tout à fait en adéquation avec son rang, pour être remplacé par Alex. Par contre, nous gardons avec nous Marie, qui va nous interpréter un Californication une fois de plus parfait, de sa voix toujours aussi bluffante. Cette gamine est définitivement incroyable, avec son timbre légèrement éraillé et son apparente timidité. C’est un morceau vraiment pas évident, dont elle se sort avec beaucoup de talent, aidée dans cette lourde tache par tout le talent de Jordan, Guillaumin et Alex (passé cette fois à la batterie). Sans oublier l’incontournable et flegmatique SK8 (définitivement le plus zen de tous les profs présents ce soir).

Sarah monte à nouveau sur scène en riant, parce qu’il manque la moitié du groupe ! Mais ils viennent très vite la rejoindre : Lorenzo à la guitare, Jean-Baptiste à la basse et Greg à la batterie. Elle nous chante Every Breath You Take devant un face à face de guitare entre Lorenzo et MLT digne du Dôme. Ce lycée est véritablement et définitivement un vivier de demoiselles à incroyables voix et à prof de math rockeur 😉 !!

Renfort de violon pour la suivante, avec une réelle standing ovation pour Sacha qui vient rejoindre Justine. Retour de notre Reine de la batterie et de notre prof de français super star qui, à mon humble avis, est plus dans sa tessiture avec ce J’t’emmène Au Vent qu’avec la précédente. Ils sont accompagnés de Marie et sa folle chevelure et de Paul à la basse. Et entre les profs qui dansent et la Queen à la batterie, je ne vous raconte pas l’ambiance … Et je comprends pourquoi !!

Arthur reste en place et nous offre même un petit solo en attendant ses camarades de jeux. Il faut aller chercher une chaise qui semble indispensable pour la mise en scène (au final, elle va juste être balancée, mais pourquoi pas !). MLT ne tient plus en place et fait un one-man show de tous les diables, pendant que Marie et Jean-Baptiste assurent à la guitare. Et c’est à nouveau Marie F qui a pris le micro pour ce I Bet You Look Good On The Dancefloor qui déclenche une nouvelle vague de descente du public vers la scène. C’est décidément la plus timide qui va se coller au plus Rock et comme un chef encore une fois ! Avec ce léger décalage du monocorde de sa voix d’une grande classe et un fan club en furie, qui va même commencer un pseudo pogo improvisé (mais très bon enfant).

On approche de la fin. C’est Sacha qui revient chanter avec Jeff. Et là, le Sacha, il passe ni une ni deux au métaleux et c’est qu’il envoie les pieds en plus ! Tant est si bien que son prof en parait même noyé derrière. Et moi, j’en reste toute surprise, ne m’attendant pas à cela venant d’un jeune violoniste … Ça c’est de la personnalité ! Greg reste impassible avec son chapeau mexicain quelque peu décalé. Ça frappe sur les bords de scène. Sacha laisse alors tomber ses deux profs, pour descendre en pro dans l’amphi et ça le fait, même si ça coupe le micro. Rien ne le perturbe et il continue à chanter Killing In The Name tout de même, avec une belle Rock n’Roll attitude ! Il fini même par se jeter au milieu de ses fans, Jeff se retrouvant avec ce qu’il reste de lui : à savoir sa chaussure !!

Pour la dernière, je pense que tout le monde se retrouve sur scène, dont plus de la moitié pour faire les chœurs (tous les garçons en fait !) C’est un beau bordel semi-organisé et, quand le micro lâche, pas grave : c’est tout l’amphi qui prend le relais. Sur scène, personne ne se démonte et tout le monde va au bout de Lonely Boy. C’est la loose niveau son, mais tout est géré avec le sourire. Notre animateur termine le tout à capella et fait revenir les derniers restés en coulisse, pour que cette belle troupe au grand complet puisse être applaudie comme il se doit !!

Ce fut un concert riche en rebondissements et en découvertes. En sourires et en surprises. Des jeunes gens hyper motivés et bourrés de talent, qui vont continuer leur chemin en réussissant, je leur souhaite, à trouver le temps de cultiver ce goût pour la musique et qui sait … Peut-être occuper quelques unes de nos scène dans les années à venir.

Composition

  1. Valerie (The Zutons)
  2. L.O.V.E. (Nat King Cole)
  3. Little Black Submarine (The Black Keys)
  4. Heavy Cross (Gossip)
  5. Ain’t No Sunshine (Bill Withers)
  6. Dream On (Aerosmith)
  7. Creep (Radiohead)
  8. My Fist Love (Estelle Colon)
  9. Après l’entracte : Stairway To Heaven (Led Zeppelin)
  10. I’m Eighteen (Alice Cooper)
  11. Are You Gonna Be My Girl (Jet)
  12. Californication (Red Hot Chili Pepers)
  13. Every Breath You Take (The Police)
  14. J’t’emmène Au Vent (Louise Attaque)
  15. I Bet You Look Good On The Dancefloor (Arctic Monkeys)
  16. Killing In The Name (Rage Against The Machine)
  17. Lonely Boy (The Black Keys)

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Concerts de fin d’année qui se termine le  25 Mai 2013 à Marseille.
  • Album défendu : un jour peut-être 😉

Site de Production

Site Officiel : http://www.eccoly.net/olivier/indexol.html

Ingrédients

  • Alex Colon : Guitare & Batterie
  • Arthur Saussol dit La Reine : Batterie
  • Blandine Mallat Desmortiers : Saxo
  • Estelle Colon : Chant & Clavier
  • Etienne Mulot : Batterie
  • Gregory Koehl : Batterie
  • Guillaumin Canonge-Autric : Guitare
  • Jack Zamora : Chant
  • Jean-André Davy Guidicelli : Clavier
  • Jean-Baptiste Lugo : Guitare & Basse
  • Jean-François Cuttoli dit Jeff (Prof de Français) : Chant
  • Jessica Belmonte : Chant & Guitare
  • Jordan Sandri : Guitare
  • Julie Giusiano : Clavier & Guitare
  • Justine Dorel : Violon
  • Lorenzo Del Cerro : Guitare
  • Margaux : Guitare
  • Marie Finocchiaro : Chant & Guitare
  • Marie Spataro : Guitare & Basse
  • Matt MLT (Prof de Math) : Guitare & Basse
  • Paul Roman : Clavier & Basse
  • Quentin Coustes : Basse
  • Sacha Hochberg : Chant & Violon
  • Sarah Chovelon : Chant
  • Olivier Schettino dit SK8 (Prof de Math) : Basse & Contrebasse

Remerciements

  •  Olivier @ Lycée l’Olivier

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1

    Héhé j’apprécie beaucoup la chronique, merci (et super photos au passage)
    Mais puis-je me permettre de corriger mon nom ? : Del Cerro (Et non pas Del Ferro)
    A bientot !

    • VN:F [1.9.22_1171]
      0
      0
      image gravatar rajoute :

      Merci pour tout !! Ton nom est corrigé 😉 On s’excuse, notre indic s’était planté.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    « L’illustre professeur » vous remercie. Se réveiller et lire cette chronique est un vrai régal, il est vrai que je n’ai jamais été déçu des textes et encore moins des photos tant vous parvenez à restituer au détail près le vécu d’un live. Nous, enseignants, nous plaignons souvent du manque de travail, de sérieux, d’implication, etc. de nos élèves mais là, au cours de ce live, il faut bien reconnaître que c’est tout le contraire que nous avons vécu. J’ai été moi-même bluffé par Jessica sur Creep et ce cover original en guitare sèche et voix, surpris par le charisme façon Blondie de Marie et par le talent d’Estelle. En fait j’ai été bluffé par le plaisir qu’ils avaient tous ensemble et qu’ils ont transmis à la foule. Merci à eux, merci concerts en boîte de laisser une place aux côtés des autres spectacles chroniqués.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Encore un grand merci pour votre chronique, autant pour les musiciens présents sur scène qui ont parfois un peu de mal à saisir l’ambiance général, mais aussi pour toute celle et ceux qui n’ont pas pu venir et qui regrettent ! ça nous fera de la pub pour l’année prochaine 😉
    Merci également pour vos très belle photos !

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Merci beaucoup pour cette superbe chronique ! Très bon résumé du concert , on retrouve l’ambiance présente ce soir là et c’est assez flatteur pour les musiciens et les gérants ! Sans oublier les photos magnifiques, très beau travail.
    En espérant qui sait vous revoir l’année prochaine 😉

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Superbe chronique !
    Beaucoup d’émotions et de bons souvenirs vécus lors de ce concert qui sont très bien retranscrits ici !
    Merci beaucoup 😀

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Merci beaucoup pour cette belle chronique! Grâce à vos magnifiques photos ce concert restera un très bon souvenir pour longtemps!
    Merci encore 🙂

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1

    Super 😉

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    Ca alors je n’avais lu la chronique… merci beaucoup et le show continue!

On parle de cette chronique ailleurs :