Avis sur un show

15 mai 2013

Isaya @ Dôme (Marseille)

Deux drôles d'oiseaux ...

  • 76
  • 3
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Trois premiers morceaux. N’ayant pas de crash barrières et la fosse étant déjà bien pleine, j’ai pris l’option de commencer de la table de mixage (environs à 20m) et de contourner la foule, pour quand même faire quelques prises de côté (et me rendre bien compte que c’est ingérable pour le set à venir de -M-).

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Je regrette de n’avoir jeté qu’une oreille distraite à Isaya. En effet, plongé dans mes réglages, réflexions et dans ma préparation de la session de -M-, ce n’était pas simple d’être attentif.

Pour autant, je retiens un univers unique et une présence sur scène assez hypnotique. Musicalement, ça m’a plu … J’ai toujours aimé le côté mystique dans la musique.

Il faudra que je profite d’un second concert pour vraiment découvrir leur musique !

Etiqueté par Ysabel :

Le Dôme est Sold Out ce soir pour M- et, comme toujours, c’est la fosse qui se remplie en premier, avec un public varié et plein de minots. Un drap est tendu devant la scène, ornée d’un globe-clown au nez rouge pour promouvoir l’association Clown Sans Frontières (dont –M- est l’un des parrains).

Pour la première partie, ce sera le duo de jumelles Isaya, qui va s’installer devant le rideau blanc. Tout est déjà prêt : deux chaises, deux guitares (dont une sèche) et un drum. Mais c’est la voix de –M- qui nous accueille pour nous les présenter et nous souhaiter d’avance de passer une bonne soirée. Elles sont de Marseille et «Chauffez pour Isaya s’il vous plait !» … Original et super sympa comme intro … Tout –M- quoi !!

Les filles arrivent, habillées en sauvageonnes masquées, et commencent à chanter en anglais tout en se tapant dans les mains, façon cour de récrée. Très vite, leur chant tourne à la drôle de complainte, presque africaine. C’est original et assez prenant. Elles nous lancent alors un «Bonsoir à tous !» très enjoué … La soirée commence plutôt bien !!

L’une joue de la cithare pendant que l’autre chante. Puis elles nous le font à deux voix dans une lumière rose bonbon, entre ballade folk et musique des îles. C’est assez irréel comme duo en fait, l’une à genoux et l’autre jouant avec son masque. Les voix se mêlent, se font souffles ou murmures, et elles s’accompagnent en claquant leurs mains sur leurs cuisses.

L’imagerie est très belle, avec de véritables lumières de ciné. Les instruments changent et rechangent de mains. Les voix sont légèrement cassées et blues juste ce qu’il faut. Miss Plumes est assises en bord de scène, marquant de la main le chant de sa sœur, et elles nous offrent toutes deux un monde légèrement étrange, à la CocoRosie en plus Folk.

«La prochaine est en français !» nous annoncent-elles … Mais tout en nous précisant qu’il n’est pas du tout sûr qu’on y comprenne grand chose ! Et effectivement, on dirait de drôles de mots chantés par deux chattes qui jouent, tapant rageusement du talon. Un peu barrées les minettes, mais très marrantes et avec un univers assez captivant.

L’association guitare/harmonica de Isaya (leur titre éponyme) donne un côté un peu plus Folk far-west à leur duo. Et puis tout s’allume (au propre comme au figuré) … La scène, la salle … Elles y lancent une clappe, pas violente mais efficace, à grand renfort de Drum joué au marteau, avec du sable qui s’envole à chaque frappe, et une ligne de guitare électrique.

Puis vient Sally, «qui parle d’argent et de pouvoir … Mais surtout de sexe !!» Elles jouent encore une fois sur le côté ethnique, mêlant drums et guitare sur duo de voix éraillées. Et, avant la dernière, elle remercient chaleureusement Mathieu Chedid. Ce sera donc, pour terminer, «une recette de soupe thaïlandaise … Mais pas que !» De l’oriental à la guitare électrique. Un drôle de petit jeu asiatique en anglais, qui tourne à la complainte rayée et qui est reprise par le public, sous la houlette de notre maîtresse de chant accomplie. Elles finissent pourtant par nous quitter, mais non sans nous redire à quel point elles sont fières de partager la soirée avec –M- : «Un putain de mec !!»

Composition

  1. Lost Man
  2. Spirit Valley
  3. Who are You
  4. Vol
  5. Isaya
  6. In your Head
  7. Sally
  8. Tom Yam Kung

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Première Partie -M- qui se termine le  16 Mai 2013 à Nice.
  • Album défendu : Dead or Alive (Ep)

Site de Production

Site officiel : http://www.isaya-music.com

Ingrédients

  • Jessica Jeandon : Chant, Cithare, Pecussion & Guitare
  • Caroline Jeandon : Chant, Cithare, Percussion & Guitare

Remerciements

  • Emilie @ Barclay
  • Pauline @ Barclay
  • par

    30 août 2013

    Photo du concert

    Isaya @ Levantin (Marseille)

    Mais quel duo !!!! Une fois le concert lancé, avec les deux soeurs derrières les instruments et les micros, on oublie tout et on se plonge dans cette fabuleuse musique. On oublie les soucis techniques ...

  • par

    28 février 2014

    Photo du concert

    Isaya @ Sextius Bar (Aix-en-Provence)

    Aller à un concert d'Isaya, c'est accepter d'être avec deux shamans dans une forêt équatoriale. Mais pas d'inquiétude, les serpents et autres saloperies qui piquent et mordent sont loin. Non, là on est dans une ...

  • par

    22 juin 2013

    Photo du concert

    Isaya @ Esplanade du Moulin (Ventabren)

    Seconde rencontre avec ce beau groupe et confirmation que musicalement j'adore et qu'en plus, ce duo est hyper sympathique ! Ce doux mélange des genres mérite de percer et je conseille tous les amoureux de ...

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.