Avis sur un show

29 avril 2013

Kazan @ Recording Studio (Marseille)

En tête-à-tête avec Kazan

  • 27
  • 3
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement 🙂

Chronique

Etiqueté par Ysabel :

C’est une toute nouvelle expérience que Kazan nous a proposé de partager ce soir, en nous invitant à assister à une de leur séance d’enregistrement acoustique dans les locaux de ATS/Recording Studio. Nous voilà donc parti à la découverte de ce nouvel univers, pourtant si intimement lié au milieu de la musique que nous aimons tant, dans une ambiance on ne peut plus détendue et chaleureuse … Petite discussion autour de notre passif musical commun (puisque nous les avions déjà entendus avec leur formation précédente pour le concours Emergenza 2012) et sur la mise en place photo et vidéo (puisqu’il y aura les deux ce soir).

Les musiciens arrivent ensuite avec leur matos et je découvre le studio … Super bien arrangé, avec cabines d’enregistrement, moquette et tapis au sol. Je m’aventure dans les couloirs pour découvrir l’envers du décor : table de mixage, tableaux de commandes et écran d’ordinateur. Ça bidouille déjà les fils et les amplis, frontale à la main, et je fais la connaissance de Christophe Boin (Recording Studio) et David Domingo (ATS) qui vont être nos Grands Manitous instructeurs.

J’en profite pour leur demander de me parler un peu d’eux … En fait les deux studios étaient complètement indépendants au départ, Recording portant même le nom de Studio Cactus il y a 20 ans, monté par passion de la musique et donc repris par Christophe depuis un an environ. De son côté ATS est plus intime, plus petit, et les deux studios ont donc décidé de monter cette Association de Bienfaiteurs pour proposer deux formules différentes aux musiciens, selon leurs perspectives artistiques, leurs moyens et les difficultés techniques présentées par leur projet. Et c’est cette formule qui leur permet de bien tourner à présent dans la région, ce qui est pourtant bien plus difficile qu’à Paris, par exemple, car il faut surnager entre les amateurs dilettantes et les effets de mode lancés par des personnes qui ne sont pas forcément du métier. Le sérieux, la régularité … Voilà le secret de leur succès.

Leurs projets …? Développer les Productions du Moulin, afin d’aider et de promouvoir la scène locale, en sélectionnant des groupes en devenir, mais avec un profil pro. C’est ainsi qu’ils ont croisé la route de Kazan, qui cherchait un lieu de répétition. Histoire d’une rencontre, qui petit à petit va devenir une histoire de collaboration amicale.

Mais ils aimeraient aussi réussir à monter des structures de formation, pour permettre à ceux qui désirent se lancer dans le metier d’apprendre tout ce qu’on n’apprend pas à l’école (ils en sortent … ils le savent !!) Mais aussi monter des Master Class et organiser des Show-Case. Bref, ils foisonnent d’idées et leurs talents conjugués font que leurs deux studios fonctionnent plutôt bien, faisant leur bonhomme de chemin dans le milieu associatif grâce au bouche à oreille et à leur professionnalisme.

Voilà pour le studio … Mais revenons à nos moutons et à notre répet’, avec accordage des guitares accompagné d’un peu de cajón et mise en place du premier morceau, qui peut presque faire penser à un bœuf entre potes : Christophe à genoux jouant de la guitare, Steve faisant de même installé une chaise, Alessandro assis sur le cajón et Alain au tchi-tchi. Pendant ce temps, Christophe et David s’affairent tout autour pour mettre en place les micros et préparer l’enregistrement. Commence alors la première version de Into The Box. Ils se sont installés en cercle. Christophe chante d’une voix très groovy, assis sur l’étui de sa Gibson. Un jeu de contre voix commence avec ses petits camarades et cette session acoustique donne vraiment la sensation de partager un moment très particulier.

Mise en place des panneaux pour moduler le son autour d’eux et d’un micro d’ambiance juste au-dessus de leurs têtes. On règle les lumières à l’aide d’une échelle. Le cercle s’est agrandit et ils finissent par trouver le son qu’ils étaient en train de chercher. La musique se monte avec la participation de chacun … Du collégiale, fait d’une belle alliance de professionnalisme et de détente. Petit à petit, le centre se peuple de micro et leur musique gagne en conviction et en attaque de chaque note.

Distribution des octaves pour les chœurs (avec Alessandro qui doit monter d’un, ce qui le fait bien marrer). Même les loupés peuvent être source d’inspiration et surtout de fous rires. Le rythme est trouvé, avec le bon accord, celui qui leur plait, et cette disposition au centre du studio nous offre un florilège de regards et de sourires complices. Petit à petit, comme par magie, on voit le morceau se dessiner pour trouver sa forme finale … Comme un tableau qui se compose par petites touches devant nous. Elle est belle. Elle est bonne … «On la fige !!» Un départ guitare/voix de Christophe et toute la musicalité qui monte ensuite de ce quatuor acoustique. C’est un doux mélange d’énergie et de douceur.

Ils tentent une première fois Feel It Now (chanson toute neuve, écrite l’été dernier). Cette fois Alessandro a pris sa basse et Alain ne tape plus son tambourin du pied, mais en joue de la main. Une ballade plus dans l’esprit Folk (la présence des trois guitares n’y étant pas étrangère). Et cette fois encore, on assiste au canevas, fait de mise en place et d’ajustements, avec le refrain chanté par les quatre garçons. Petit cours d’anglais pour aider Alain dans sa reprise des chœurs et là … Steve part en live pour une impro qui se termine en cris de chat 😉 !!

Essai de voix et de contre-voix de Christophe. Très belle harmonique. Plus elle avance, plus elle gagne en douceur … «Aller, une prise avant la pause pour la tester en vrai !» Et la maxime de la soirée trouvée par Alessandro : «Un bon bassiste est un bassiste qui ne s’entend pas et que l’on entend pas surtout !!» Attention, ça commence … On est en Live. Lumière rouge et silence religieux tout autour : Into The Box Prise 1 ! Un super bon lâché de tous après le petit pont à capella. Voix blues et tout et tout.

Envers du décor, je vais faire un petit tour en cabine : Le son. Les consoles. Les petites lumières … Un peu impressionnant tout de même ! Alessandro est finalement isolé derrière un panneau de bois, pour éviter que le son du cajón n’entre trop sur les autres micros, et on la refait. D’où je suis, le grain et les subtilités de la voix de Christophe apparaissent dans toute leur étendue.

Petit debrief de l’enregistrement à la table de mixage. Avis techniques et artistiques s’entrecroisent … Petite pause pizza et puis reprise de l’enregistrement (ou plutôt de quelques covers pour se remettre en jambes, soyons honnêtes !) Nouvelles prises et nouveau rendez-vous en cabine pour le comité analyse et critiques. Avis de professionnels, techniques et artistiques (et moi, petite souris qui les écoute avec ce plaisir de découvrir comme une autre face de ces artistes).

Nous allons d’ailleurs profiter de cette seconde pause, l’heure avançant, pour faire notre petite interview … Alors, tout d’abord, pourquoi Kazan a-t-il changé si radicalement de musiciens depuis l’année dernière ? Tout simplement parce que la vie fait son chemin : changements perso, nouvelles vies … Le groupe s’est dissout de lui-même et pour l’inscription de cette année au concours Emergenza, ils n’étaient que deux au départ : Christophe et Alain, qui se connaissent depuis des années et jouaient ensemble sur une autre formation. Puis se sont ajoutés Steve et Alessandro qui, eux aussi, jouaient dans un autre groupe de reprises Funck avec Alain. Bref, une belle série de rencontres qui leur a donné envie de se dire Banco, on change tout pour aller à la conquête de la finale ! S’est encore ajoutée une section saxo (qui n’est pas présente ce soir et qui joue 3 titres sur les 5 présentés), pour un mariage détonnant que je vous encourage vivement à venir découvrir samedi prochain à l’Espace Julien (finale le 4 Mai 2012).

Les morceaux sont donc les mêmes, mais ce sont les arrangements qui ont changé pour amener le groupe à la victoire : l’intention et l’envie sont là … Et la gagne aussi, bien sûr !! Alors ils ont su surfer sur les remarques artistiques entendues jusqu’à présent pour aborder la finale de ce tremplin à l’esprit définitivement Rock (même si le gagnant de la demi est un rappeur, exception qui confirme la règle !) Le secret de leur préparation ? Elle est à 90% musicale, mais aussi au niveau de leur présence scénique pour optimiser leur occupation de l’espace, le show, sans oublier de penser aux à côtés : merchandising et web communication … Rien n’est laissé au hasard.

Pour arriver à la finale nationale au Bataclan (s’il vous plait !), il faut donc passer par l’épreuve du vote à main levée à l’Espace Ju à la fin de la semaine et cela ne leur fait pas peur. Ils sont prêts. Et surtout ils espèrent avoir la chance de montrer ce qu’ils savent faire à Paris, devant un public qui ne les connait pas. C’est ça le véritable challenge … Avant de rêver à la finale internationale en Allemagne.

Quand à leur projet côté Album, ils ont une quinzaine de titres sous le coude dont 13 vraiment finalisés (et certains d’entre vous on même pu voter pour leurs préférés lors d’un de leur concert de septembre 2012) et ils espèrent pouvoir enregistrer avant un quelconque changement d’équipe. Nous somme ce soir à la troisième session et le must serait de voir leur album enregistré d’ici la fin 2013, avec le groupe tel quel (par contre avec la présence des saxos sur seulement certains titres).

Plein d’autres projets en tête pour Christophe. Reste à voir si toute l’équipe va suivre ses aspirations … Un retour sur LCM. Peut-être un passage sur le plateau du Taratata Amateurs. L’équipe a été mouvante, mais les projets en cours restent sur la base de la formation d’aujourd’hui. Pour tout musicien, il faut faire avec les obligations de la vie qui posent souvent des dilemmes. Mais avec l’âge (si je puis dire 😉 !), ils ont plus de facilité à  mener tout de front et des façons différentes de travailler, basées sur le professionnalisme et leur passion commune de la musique. Ils répètent ensemble au moins une fois par semaine, tout en continuant à travailler en solo en parallèle. Vous l’aurez compris, samedi Kazan va se déplacer pour quelque chose : il y a l’envie, l’expérience et, même si tout peut arriver, ils sont prêts et pros !! Kazan a 10 ans et a peut-être enfin trouvé la forme de sa maturité.

Composition

  1. Into The Box
  2. Feel It Now

Date Limite de Consommation

  • Cet enregistrement s’inscrit dans la tournée Emergenza.

Site de Production

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/KAZAN/162793640411681

Ingrédients

  • Christophe Kazan : Chant & Guitare
  • Steve Renacco : Guitare
  • Alessandro Biondi : Basse & Cajón
  • Alain Schallmeiner : Percussions

Remerciements

  • Christophe @ Kazan

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.