Avis sur un show

16 février 2013

Vitalic @ Docks des Suds (Marseille)

Quand l'Electro passe au Dance Floor ...

  • 12
  • 2
  • 1
  • 0
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 2.7 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 4.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

20 minutes autorisées ! Si je peux être critique, je suis étonné que les autres photographes n’aient pas respecté cette consigne. Mais, en même temps, je pense que nombreux étaient les photographes de Soirées Club, de part l’utilisation systématique de flash et une approche un peu spéciale de la chose.

Mais j’ai pris l’habitude de scrupuleusement respecter les choix d’une production, même si parfois il y a de quoi faire de fabuleuses photos hors des conditions imposées. Ce soir ce n’était pas le cas, j’avais pris en 20 min les jeux de lumière que je voulais. Ma seule entorse fut la photo du public en toute fin du concert. Ne prenant pas l’artiste, je ne suis pas dans la clause.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

J’étais fou de joie de revoir Vitalic, mais dès les premières notes j’ai vite déchanté et dû faire un premier triste constat : Le concert affichait près de 110 dB, bien trop pour des oreilles !! Et j’ai pourtant survécu à bien des concerts, Alec Empire pour n’en citer qu’un, en première partie de NIN à Nîmes !

Le second constat fut musical : Je ne suis pas fan de l’évolution de Pascal, qui prend gentiment le chemin du Dance Floor et du propre, mais conventionnel. Je n’ai pas retrouvé la richesse du premier Live et pourtant, avec une batterie et un clavier/machin supplémentaire, il y a de quoi être détonnant. Non ! ce n’est pas la musique que j’ai envie d’entendre en concert … En discothèque pourquoi pas, mais je n’y vais plus depuis 10 ans !

Enfin, le dernier constat est vis à vis de la salle. Si je peux comprendre que le Silo doit ponctionner une grande partie des concerts rock/pop/jazz à la jauge d’environ 1500 personnes, les Docks me semblent en train de s’enfoncer dans des soirées de clubbeurs où l’on fume sans vergogne (et l’odeur de tabac était bien souvent masqué d’une herbe caractéristique). Outre le fait d’être dans la double illégalité (loi Evin + drogue), ça ne donne vraiment pas envie de remettre les pieds dans cette salle que j’adorais : J’y ai vu une sublime Zazie, un M magistral ou encore une soirée Morcheeba + Camille fabuleuse … Sans oublier l’extraordinaire concert de Phoenix, avec une foule qui ne faisait qu’un !

La foule n’a fait qu’un pour Vitalic, c’est indéniable, mais je n’en faisais pas partie.

Je suis rentré déçu, avec les oreilles qui bourdonnaient et puant la clope et le shit (alors que je ne fume pas !)

Etiqueté par Ysabel :

22h … Le public s’excite, crie, siffle … C’est que c’est à l’heure les clubbeur’s Madame !! A l’extinction des feux, ce sont des hurlements des fans. Mister Vitalic entre alors en scène et nous fait son salut de général des armées, tout de noir vêtu (excepté une magnifique paire de Nike rouges 😉 !!)

Une seconde plus tard, on s’en prend plein la tête (ou plutôt les oreilles devrais-je dire !) et ce, même avec des bouchons. Lumières rasantes. Aveuglantes même. Il commence à chanter sur la musique et surtout à crier avec la salle, qui commence déjà à se déchaîner gentiment. Et oui, ça saute déjà dans tous les sens, avec même des sortes de chorés de dessus de crash barrières qui s’organisent.

Côté scène, la batterie de notre ami Antoine enlève un peu d’Electro pur à l’ensemble (ce qui n’est pas plus mal). Des paroles elles sont soit peu compréhensibles, soit super gaie … Comme celles de La Mort Sur Le Dance Floor 😉 ! Un Ch’tit problème technique réglé en live (ah, les joies de l’électronique !!) Mais pas de souci, ça envoie bien le bouzin quand même !!

Ils sont tous les trois balayés par les spots qui tournent dans tous les sens. Puis c’est une gabegie de couleurs … Avec bien sûr le méga V de lumière (pas Vitalic pour rien le garçon) et le Mac portable «vitalicalisé» 😉 !!

Frédéric Soulard, au second clavier, s’éloigne tellement de ses machines qu’il semble jouer à bout de bras par moment. Ils ne bougent pas plus que ça tous les trois, mais il est indéniable qu’ils dégagent beaucoup d’intensité de par leurs postures et leur manière de jouer.

Le public apparaît bras levés dans les strombis. Ambiance Grand Messe Techno. Un véritable océan de mains, armées ou non de smartphones, et un Vitalic qui ne reste jamais complètement fermé. Toujours plus ou moins en contact visuel avec son public.

Les jeux de lumières sont bien entendu rodés et parfaits. Jouant sur les alternances d’intensités et super synchros avec la musique. Mais je trouve tout cela définitivement moins envoûtant et infiniment plus commercial qu’en Avril 2010, au même endroit en plus ! Alors c’est hyper orienté Dance, certes. Ça semble bien fonctionner sur le public des Docks ce soir, Ok. Mais bon …  Ça manque d’âme. Et de plus, je ne suis pas trop fan des morceaux chantés. Après, tout dépend de ce que l’on recherche en venant l’écouter. Moi j’ai plutôt l’impression de me retrouver devant un peloton d’exécution (sensation renforcé par le niveau des vibrations qui me font limite mal au cœur) et franchement, il y en a qui me font flipper dans les premiers rangs  (Il y en a qui frôle la transe tout de même !)

Un public très, très excité donc et qui le fait savoir dans les courts moments de pause. Avec, ceci étant, un plaisir qui semble être partagé par Vitalic, à en croire les expressions de son visage. Très particulière cette ambiance où l’on a une scène méga zen et un public en totale ébullition. Un côté peu participatif et sans transmission d’émotions qui n’est définitivement pas mon truc (question d’âge peut-être !)

Ironie du sort … C’est sur la dernière que je vais la trouver, ma première émotion, celle qui me parle. Sabali jouée dans le noir. Les doigts qui s’agitent en haut des bras levés. J’ai l’impression de enfin partager quelques chose et d’être emmenée ailleurs … Mais c’est la fin. Il nous refait son salut militaire et met ses mains en porte-voix pour nous cirer «Merci !» avant de quitter la scène.

Ils reviennent ensuite pour les rappels en mode : comme à la maison ! Clope au bec et bière à la main (ceci étant, comme ça, ils sont en phase avec la salle qui a été un espace fumeur toute la soirée, au nez et à la barbe des vigiles qui n’en ont absolument rien eu à faire !) Donc, super de montrer l’exemple 😉 !!

Et c’est à nouveau de la grosse Techno des familles (je savais que j’aurai dû partir avant !) Re-salut et la petite photo d’un public ravi de prendre la pose pour lui.

Dernier rappel. Un Vitalic qui tire la langue de plaisir. Des filles qui montent sur les épaules de leurs vaillants chéris pour un finish plus Techno que jamais … Et il partira, définitivement cette fois, en nous adressant ses deux pouces levés. Bon. Bonne soirée discothèque … Je veux bien … Mais pas un bon concert pour moi.

Composition

  1. Vigipirate
  2. La Mort Sur Le Dance Floor
  3. Your Disco Song
  4. Rave Kids Go
  5. No Fun
  6. Terminateur Benelux
  7. Wooo
  8. Fanfares
  9. Stamina
  10. Pristina
  11. One Above One
  12. La Rock 01
  13. Second Lives
  14. Next I’m Ready
  15. Poison Lips
  16. My Friend Dario
  17. No More Sleep
  18. Sabali (Vitalic Remix – Amadou & Mariam)
  19. 1er Rappel : Lucky Star
  20. The March Of Skabah
  21. 2ième Rappel : Under Your Sun
  22. Stamina

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Rave Age tour qui se termine le 16 Juillet à La Rochelle
  • Album défendu : Rave Age

Site de Production

Site Officiel : http://www.vitalic.org/

Ingrédients

  • Pascal Arbez-Nicolas : DJ
  • Antoine Boistelle : batterie
  • Frédéric Soulard : Clavier & Machines

Remerciements

  • Helène @ Uni-T
  • Fabien @ La Sas

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

    On parle de cette chronique ailleurs :