Avis sur un show

25 janvier 2013

Broussaï @ Poste à Galène (Marseille)

Enfin le sud découvre le dernier album des mâconnais jamaïcains !!

  • 69
  • 2
  • 1
  • 0
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.3 - 3 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 6.0 avec 1 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans toute la salle, avec une liberté totale ! Obligatoirement, ça permet des photos plus décontractées et plus précises !! Merci à Broussaï !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Quelle joie de retrouver ce groupe et ses amis. Nous ne nous voyons pas assez et toujours dans l’urgence, mais c’est toujours que du plaisir ! Et puis il y a un peu de moi dans le vieux G4 qui a servi pour les premières maquettes des albums !

Je suis toujours autant étonné par la maturité de ce groupe et l’extrême lucidité de chaque membre, aujourd’hui en grande majorité papas !

Leur reggae a indéniablement évolué dans un genre qui leur colle parfaitement à la peau et je les en félicite ! L’ajout de Jo Cocco, rockeur dans l’âme, qui doit encore en avoir sous la pédale, est un pur régal et qu’Eric et Alex soient uniquement au chant change radicalement leur rapport au public, on ne peut plus direct maintenant !

Ce fut vraiment du pur régal du début à la fin, avec un public à 200% avec eux !

Comme on dit dans le milieu, un grand big up à Broussaï !

Etiqueté par Ysabel :

A notre arrivée, le Poste A Galène est plutôt bien rempli et l’ambiance Reggae déjà donnée par un DJ, mais surtout par le public qui a décidé de commencer tout de suite la fête en s’amusant et en dansant. Les instruments sont déjà en place et je me demande comment tout le petit monde de Broussaï (ils sont 9 tout de même) va pouvoir tenir et surtout bouger sur la petite scène … Mais qu’à cela ne tienne, ça va faire monter un peu plus vite la température et ce n’est pas plus mal !!

Aux premiers essais de lumière, ça crie déjà depuis la salle. Toute la troupe réussit finalement à se caser au millimètre et commence sa petite intro, avant l’arrivée des deux chanteurs. Ça se met en place gentiment, avec un nouveau guitariste qui envoie bien les pieds et notre Reynald qui entame déjà son fameux déhanchement chaloupé 😉

Le public se met à hurler à l‘entrée d’Eric et Alexandre, chantant déjà avec eux les paroles de Avec Des Mots. Une salle vraiment au taquet, avec tout le monde qui danse et qui se met à crier à la moindre évocation du nom de sa ville de Marseille ! Alors rien qu’à l’ambiance qui règne à la fin de ce premier morceau, ça promet pour la suite !!

Embarquement pour Kingston Town réussi. Ils font partir toute la salle pour le refrain, avec petit pont de danse … Les textes de leurs chansons sont à chaque fois très évocateurs, comme cet hommage à tous les résistants du monde, qui ont changé le Cours De L’Histoire … Et c’est définitivement ça le plus de Broussaï. Tous ces textes qui habitent leur musique qui, elle, sait allier Reggae et Rock (surtout avec l’arrivée de ce nouveau guitariste).

Petit test pour savoir si la Salle est bien là ce soir ?!!! … Pas de souci, elle répond 5 sur 5 ! Marseille est bel et bien au rendez-vous. Le petit espace de scène est super bien exploité, nos deux chanteurs la jouant face à face, comme pour se répondre. Tous les bras se lèvent dans le public sur un solo toujours décoiffant de Mr. Jo Cocco. C’est le Poing En L’Air qu’il faut sauter … Et ça fonctionne tellement bien que c’est à se demander pourquoi ils ne viennent pas plus souvent allumer le Sud ?!!

Eric passe d’un retour à l’autre, pour rendre tout cela encore plus participatif (si c’est possible !) Le démarrage en Ska d’Alexandre pour Quelle Logique va de plus en plus vite, impressionnant et super punchy. La musique martèle derrière, pour un rendu plus qu’efficace. Rapidité, précision et efficacité sont les mots d’ordre ce soir. Ils chauffent la salle, savent lui parler, évoquent des sujets qui sont chers à cette ville Cosmopolite, comme le métissage et la tolérance …

«Aller Marseille, prends tout ce qui s’allume pour nous aider à retrouver la lumière !» Julien armé de son saxo vient se placer tout devant et son écho répond à celui des machines. C’est vraiment puissant et beau. Et, à la demande d’Eric, Marseille semble bien prêt à donner de la voix pour «Vivre ensemble…»

Petite pause avec Eric, qui reste seul cette fois avec Jo Cocco et Mickael, pour une chanson écrite en hommage à son père, récemment parti bien trop tôt. Moment d’émotion, qui se ressent jusque dans sa voix et un public qui le soutient avec tendresse.

Ça repart de plus belle avec l’histoire de cette Rebel Music, qui fait le tour du monde … Et d’où je suis, à part sur les banquettes du balcon, je pense qu’il n’y a pas une seule personne qui ne soit pas en train de danser à présent !

Encore un morceau de leur nouvel album Kingston Town (dans toutes les bonne crémeries depuis octobre dernier) : Contraste Et Couleurs. L’ambiance sur scène est à la méga teuf et ce nouveau solo de guitare qui met à nouveau le feu au Poste A Galène ! Ça monte. Ça saute. Ça envoie du strombi. Ils remercient tout le monde et promettent de finir la soirée en dansant avec nous jusqu’au bout de la nuit, avec le DJ qui va reprendre du service. On allume la salle et on fait coucou à Aurélien au son et à Ben à la lumière. «Alors Marseille, s’il te reste de l’énergie, il va falloir sauter et agiter les bras !!» Un doute sur le fait qu’on entende Marseille ce soir ?!! Moi je n’en ai aucun ! Parce que Marseille crie et Marseille chante … Et Marseille est même prête à faire la révolution de Rêve D’Evolution avec eux !!

On attaque les rappels par une bonne ch’tite reprise de Toots & The Maytals, avec tous les bras en l’air, balayant de gauche à droite. Les cuivres s’en donnent à cœur joie et la salle en fait de même … «Ça fait plaisir de voir Marseille aussi chaud !! Bon, on en fait encore une ou pas ?!!» Sans Frontières nous offre encore une incroyable prestation des deux chanteurs, si différents et complémentaires à la fois. Plus de barrières. Toutes les mimines en l’air et il faut sauter pour prouver notre réputation de ville la plus chaude de France … Et aux vues du sol qui tremble sous moi, je pense que nous nous en sortons la tête haute 😉 !!

«Et si vous aimez le Ska, alors tout le monde, tout le monde pour danser la dernière !!» Petite présentation de toute la joyeuse troupe et Broussaï s’en va, en espérant nous retrouver sur sa route …

Composition

  1. Intro
  2. Avec Des Mots
  3. Kingston Town
  4. Cours De L’Histoire
  5. Live Up
  6. Poing En L’Air
  7. Quelle Logique
  8. Cosmopolite
  9. Avant De Partir
  10. Rebel Music
  11. Reprise Steel Pulse
  12. Pile Ou Face
  13. Contraste Et Couleurs
  14. A L’Envers
  15. Rêve D’Evolution
  16. 1er Rappel : 54-46 Was My Number (Toots & The Maytals)
  17. Sans Frontières
  18. Ska
  19. Outro

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Kingston Town Tour qui se termine pour le moment le 7 Juillet 2013 à Cologne
  • Album défendu : Kingston Town

Site de Production

Site Officiel : http://www.broussai.com/

Ingrédients

  • Eric Waguet : Chant
  • Alexandre Biol : Chant
  • Reynald Litaudon : Basse
  • Bruno Dubois : Batterie
  • Mickael Govindin : Claviers
  • Romain Ouanounou : Claviers
  • Julien Chigner : Saxophone
  • Valentin Meylan : Trompette
  • Jo Cocco : Guitare

Remerciements

  • Eric & Reynald @ Broussaï

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

    On parle de cette chronique ailleurs :