Avis sur un show

19 janvier 2013

Linsen @ Lounge (Marseille)

Premiers pas solo sur Marseille pour Lïnsen...

  • 70
  • 3
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement au milieu de la foule.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Un chouette concert, hélas assez perturbé par le public qui parlait beaucoup et par les filles qui systématiquement avaient toutes envie de faire pipi en même temps, faisant la queue devant les WC (situés juste en bord de scène) et tant pis si ça dérange tout le monde ! J’ai beaucoup aimé les reprises très personnelles, mais aussi les compositions fort intéressantes ! On va continuer à suivre ça tout doucement, ça peut promettre de grands concerts !!!

Etiqueté par Ysabel :

Vraiment amusante cette petite ambiance salon. Un décor de scène qui a changé il me semble, avec rideau rouge, tapis et lampe rétro sur fond de tissu noir tendu. Très cosi et chaleureux ce Lounge nouveau look. Avec toujours, par contre, ce grand pan de mur sur le côté entièrement tapissé de BD en noir en blanc. Définitivement une chouette petite salle, où l’on est toujours très bien accueilli.

Après de le départ du trio Guadalajara, c’est Mademoiselle Leïla qui prend place sur la petite scène, à deux pas de nous. Avec une coiffure très hollywoodienne d’un côté et rasée de l’autre … Et un chemisier anis assez vaporeux. La couleur annoncée est donc plutôt intime, pour cette soirée que nous allons passer avec Lïnsen.

Elle est seule avec sa guitare, pour commencer, et entame un T’es Beau de sa voix la plus chaude et emplie par moment de quelques trémolos. Avec une émotion qui est déjà palpable.

Puis voilà que Jules, au cajón, et Florian, à la guitare, viennent la rejoindre … Mais nos deux transfuges de Guadalajara sont allés mettre une cravate, s’il vous plait 😉 !! Ils repartent alors tous trois dans une seconde reprise et je pense qu’il ne doit pas être possible d’avoir plus de plaisir qu’eux, à jouer ainsi en toute simplicité. En tout cas, c’est ce qui se lit sur leurs visages.

Selon les morceaux, la voix de Leïla sait se faire un peu plus rauque, un peu plus blues. De bonnes reprises, plutôt personnelles, mais surtout (ce qui est sans doute le plus intéressant) des compos plus personnelles encore. Au fur et à mesure, sa voix se lâche et gagne encore en couleur. Ses textes en français sont d’une belle poésie et nous avons même droit au retour des palmas dans la salle … Pourquoi pas, même si cela peut paraitre surprenant avec ce genre musical. La musique est belle, le style pas forcément facile à définir. Un subtil mélange de Folk, de Pop et même de Soul. C’est plutôt bien ficelé et la Demoiselle n’hésite pas à donner de la voix ou bien à rendre celle-ci déchirante, pour renforcer le tout.

Le petit bémol va cependant venir de la salle, qui est très bavarde et bruyante, ce qui ne rend pas forcément aisé l’appréhension les textes de Lïnsen. Alors c’est un peu dommage. Parce que les reprises avec tout le monde qui chante, c’est bien sympa, mais moi c’est surtout Lïnsen que je suis venue découvrir ce soir. Et lorsque que je parviens à entrer dans leur monde, j’y trouve un joli sens d’une poésie un peu noire mais très plaisante, avec toujours beaucoup d’âme et de cœur … Et je regrette de ne pas pourvoir en profiter pleinement.

Dommage donc qu’il n’y ait que les reprises pour rassembler le public avec lequel, ceci étant, elle se lâche avec plaisir. Alors, comme elle dit : «Parce qu’on est d’humeur chantante», on continue sur un Frozen plus qu’intéressant (parole d’une absolue non fan de Madonna !) et un Pastime Paradise très enlevé et rythmé. Mais encore une fois, heureusement qu’il y a les filles assises au premier rang, parce que sinon je ne serais pas sûre d’être à un concert, tant il y a de bruit et de conversations intestines !

En fin de set, elle s’éclipse, ce qui donne l’idée aux garçons de partir dans un petit bœuf plutôt sympa, avant qu’elle ne revienne … En réclamant du champagne !! Celui-ci va d’ailleurs très vite arriver et va être partagé avec tous ceux qui n’en veulent, pour fêter cette année qui commence … Encore quelques reprises aux belles couleurs et un Chivas aussi ludique musicalement parlant, qu’au niveau du texte … Et ce sera la fin de ce joli set plein de finesse et de talent.

Composition

  1. T’es Beau (Pauline Croze)
  2. Losing My Religion (R.E.M.)
  3. Welcome
  4. Tan Maï
  5. Help Us
  6. Sous La Lune
  7. Otherside (Red Hot Chili Peppers)
  8. Orphée
  9. Frozen (Madonna)
  10. L’Agonie
  11. Pastime Paradise (Stevie Wonder)
  12. La Levée D’La Loire
  13. Karma Police (Radiohead)
  14. Say My Name (Destiny’s Child)
  15. Chivas
  16. You Know I’m No Good (Amy Winehouse)
  17. My Heart
  18. Lusty Love

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la première date à Marseille de Lïnsen

Site de Production

Site Officiel : http://linsentrioacoustique.bandpage.com

Ingrédients

  • Leïla Stucks : Guitare & Chant
  • Florian Caillibotte : Guitare
  • Jules Pelletier : Cajón

Remerciements

  • Marion @ Lïnsen

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.