Avis sur un show

25 août 2012

Gablé @ Domaine d'O (Montpellier)

Débarquement Normand en Roussillon !

  • 9
  • 2
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.5 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Gablé m’a littéralement conquis, avec leur grand n’importe quoi pourtant hyper bien fait ! Impossible de définir un genre tant on mélange tout, dans une construction à la CocoRosie.

Les morceaux s’enchaînent et ne se ressemblent pas et, ni vu ni connu, le set s’écoule sans que l’on s’en rende compte.

L’heure est tardive, la salle se vide un petit peu mais tout ceux qui sont resté ont les yeux écarquillés et un sourire béat sur le visage.

Je suis rentré avec plein de son et la ferme intention d’acheter quelques Cds !

Etiqueté par Ysabel :

Après la tornade Nadéah … Le petit vent de folie du film «Tout ce qui brille» … Nous voilà partis dans une ambiance électro-plage avec les 3 normands de Gablé. Installés sur des transats dans le sable, l’étrange musique qui s’échappe d’un petit chapiteau de cirque parvient à nos oreilles. Un mélange de samplers et de cris d’animaux qui montent dans la nuit … C’est pas cool ça, parce que du coup, on est obligé de se lever, pris par une irrésistible envie d’en savoir plus !!

Côté musique, ça sonne un peu rock-progressif teinté de grosse batterie … Un mélange pas banal de gros son et de murmures fantasmagoriques. Ils invitent d’ailleurs le public à se rapprocher un peu, pour partager leur drôle de voyage qui nous emmène dans ce qui pourrait être une sorte de forêt bizarre (ce qui n’est pas pour me déplaire … Bien au contraire ! Et puis ce sont des normands bon sang de bois !!). Donc, une musique hyper ludique, qui mélange et les sonorités et les inspirations les plus diverses. Leur voix sont souvent plus parlés que chantées. C’est à la fois quasi indéfinissable et incroyablement captivant.

Les instruments s’interchangent. Pour tout dire, j’entends plus que je ne vois, vu que je n’ai pas résisté à retourner sur mon fameux petit transat … Avec une ch’tite polaire piquée à mon homme … La musique de Gablé … Le paradis !

De la flûte, des clochettes et du xylo font fort bon ménage, avec les samples et une ligne de basse très présente. Jeux de transformation des voix et une narration de conte qui continue, comme celle d’une captivante aventure (ponctuée de son de corne de supporter de foot quand même 😉 !!) Les idées, l’imagination et les sons de toutes sortes foisonnent.

«Bonsoir ! On s’appelle Gablé et on vient de Normandie !!»

Le timbre de la demoiselle tranche radicalement avec les grosses voix utilisés par ces messieurs. C’est vraiment un électro d’une originalité rare et particulière. Le tic-tac infernal de Hip Hop n’est pas sans me rappeler la courses folle du lapin de Lewis Carroll. En écoutant cette musique, j’ai totalement la sensation de me balader à travers les histoires d’un livre. Ils sont barrés et fascinants. Interpellent le public et tiennent des propos décousus en anglais. Un peu un monde à la Rocky Horror Picture Show. Tu fermes les yeux et tu peux laisser partir ton imagination où tu veux …

Par moment, la douceur des guitares change totalement leur univers. Les voix d’un drôle de dialogue chantent et se répondent. Ou bien, une ballade presque enfantine se voit entrecoupée d’éclats sonores quasi barbares !! Alors oui, ils gagnent et malgré le confort moelleux de mon assise, l’envie d’approcher de ces drôles d’oiseaux va être la plus forte ! Et je trouve des alchimistes du son carrément fous (un club de barbus … Sauf la demoiselle bien sûr !), jouant sur leur côté décalé et se souriant l’un l’autre en s’observant du coin de l’œil.

Le batteur descend pour frapper du tambour dans la salle et ses grelots à elle temporisent sa fureur. Les guitares, la batterie … Les musiciens tournent toujours.  Puis démarre un discours dans une langue incompréhensible, avec la machine qui semble s’enrayer. Ils agitent des instruments de toute sorte et dans tous les sens. Préparent des mixtures toutes plus surprenantes les unes que les autres. Bruit de cagettes qu’on éclate et dont ils balancent les morceaux dans le public. Et oui, c’est comme ça les normands … La pluie ça tape sur le cerveau et le Calva ça attaque les neurones (et je sais de quoi je parle 😛 !!) Il y en a un qui se met à éructer je ne sais quelle histoire à grands coups de toux forcée. Le ton monte et ça vous embrouille la tête ! Mélange doux dingue de sons et de cris d’animaux … Fabuleux !

Les paroles valent vraiment la musique dans leur farfelu. Histoires absurdes et comptines de n’importe quoi, avec des samplers de voix d’enfants, de la guitare électrique, des souffles et des voix qui toussent. Les paroles répétitives d’un refrain, qui peuvent monter sur un rythme entêtant (qui fait monter comme une onde de choc). En live, c’est vraiment hyper puissant.

Avant de nous quitter, on va terminer sur un dernier délire. Avec Mr Gablé qui attrape un demi masque d’Elvis et imite la voix du King … Toujours aussi barré ! Et puis ils partent en nous remerciant sur un duo Sampler/Pipo (encore une trouvaille !!), avec des voix un peu automates qui s’emportent, en parlant les unes sur les autres.

Mais très vite, ils reviennent une bière à la main pour le rappel. La dernière chanson commence alors comme quelque chose de très triste. Gaëlle chante en se triturant les mains … Et puis d’un coup ça devient presque hardos, voir même limite fanfare municipale !

Mon mot de la fin sera simple : Gablé … Un groupe à découvrir sur scène au plus tôt !

Composition

  1. 0000
  2. Hawaï
  3. Début
  4. Cyanure
  5. Hip Hop
  6. Who Tells You
  7. Bunch
  8. Walking
  9. Chasse
  10. Pills
  11. Samba (Georges Perrier)
  12. Poule
  13. Drunk Fox
  14. Charlie
  15. Boring
  16. Food

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Cute Horse cut

Site de Production

Site officiel : http://www.gableboulga.com

Ingrédients

  • Mathieu Gablé : Guitare, BeatBox & Chant
  • Gaëlle : Synthé, Chœurs … & Autre !
  • Thomas : Batterie & Chant

Remerciements

  • Frédéric @ Zamora Production

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.