21 juin 2012 Accueil Chroniques Istres Théâtre des Oliviers

Timek @ Théâtre des Oliviers (Istres)

Timek : C'est la Fête.... De La Musique !

Partages et notations internautes :
  • 38
  • 1
  • 2
  • 1
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement au milieu du monde.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Un chouette nouveau concert de nos amis de Timek ! Il faut avouer que,  aux vue de l’heure assez tardive et du fait que l’on soit en semaine, le monde était un poil moins nombreux que pour Deluxe, qui jouait avant. Mais ce monde parti avait TORD : Timek est un groupe qui sait faire bouger la foule et partager sa bonne humeur.

Le groupe semble absolument mature et sûr de sa musique : Tout est là pour faire un grand parcours !

Etiqueté par Ysabel :

Pour la Fête de la Musique (à domicile … Parce qu’on le vaut bien !!) à Istres, Timek va proposer un Live un peu spécial. Ils ont invité Bionic Man Sound à partager la scène avec eux, juste devant le Théâtre de L’Olivier, en plein centre ville.

Mais ce qui va être vraiment particulier, c’est que nous allons avoir la chance de partager un petit moment privilégié avec eux, juste avant qu’ils ne montent sur scène, en toute simplicité, pour parler un peu d’eux et de leurs projets.

Alors, Pourquoi cette association avec Bionic Man Sound ? Tout simplement parce qu’ils font parti du même label, Black Castle Music, mais surtout parce que ce sont des amis. C’est une formation plus petite en nombre (deux chanteurs et un DJ). De son côté, Timek va nous offrir la totalité de son Maxi et ils vont nous jouer deux morceaux tous ensemble ce soir … Bonne petite soirée en perspective !!

Mais ce n’est pas tout, on a aussi quelques petits scoop !! Avec la sortie d’un EP à la rentrée pour Bionic Man Sound et une belle scène en Octobre pour Timek, à l’occasion du Festival de la Chanson Française, Salle du Bois de L’Aune (à Aix-en-Provence). Dans ces perspectives, chaque Live est bien sûr un peu un laboratoire pour l’élaboration de leur prochain album. Nous sommes donc fin prêt pour entrer dans leur labo de saltimbanques … Et ce qui est sympa dans la Fête de la Musique, c’est que l’on se transforme en petites souris (et oui, Ratatak : c’est moi !!), à pouvoir observer tout ce que l’on ne voit jamais ! Mise en place du décor, petite «Cuisine» des musiciens, essais de micro et dernières touches aux accessoires …

Au démarrage des hostilités, les lumières de la place s’éteignent (comme dans une vrai salle) et une vague rouge envahit la scène. La musique de Timek commence, festive, pétillante, sautillante et, bien sûr, teintée d’électro. Les premiers cris et sifflets s’élèvent d’un public qui se baladait il y a une minute encore et qui maintenant s’approche pour prendre place devant le podium.

Leur drôle de petite musique monte petit à petit. On est balayé par les phares des quelques voitures qui passent. Et puis le spectacle commence. J’ai choisi ce mot, parce que Timek en Live, ce n’est pas un simple concert. C’est un véritable show, mené tambour battant, avec Arnaud à sa tête ! Sur Toi Jeune, l’accordéon et le ragga s’amusent et font bon ménage. Le violon tzigane fait tourner les têtes. Cette musique de fête attire, comme du miel les abeilles, les danseuses de cette belle nuit sous les étoiles. Le cadre est idéal. Tout le monde se mélange (en tout bien tout honneur) et se prend à danser avec son voisin. Le mégaphone sort pour annoncer que c’est le moment. Les mains se lèvent. Et Arnaud sort son Bâton du Diable !!

«Aller … On approche, on approche !!» Jey-Key a, comme toujours, une touche impayable avec son chapeau haut-de-forme et ses lunettes de soleil (un look à faire pâlir de jalousie notre grand Elton John lui même !!) «Est-ce qu’il y a des gens motivés ce soir ?!!» Yep Yep … On arrive ! La batterie de Spiky The Machinist (sosie officiel de Johnny Depp !!) se mêle aux samplers. «Bon … Vous êtes fatigués ou quoi ?!!» Tu va voir si on est fatigué ;) !!!

«Istres, est-ce que tu aimes le reggae ?!» La magnifique contrebasse de Kokorosan laisse la place à une basse au look anglais classieux. Nous, on danse d’un pied sur l’autre, avec un amusant mélange des générations. On fait vraiment «La fête à la musique» ce soir, comme le dit Arnaud, tous retournées que nous sommes par cet Electro-Cirque de tous les diables.

Sur scène, les garçons nous offrent une superbe choré, tous en ligne (après une petite répétition générale avec nous pour être synchros sur Sine) … Suivi par un subtil Pas de Deux. Et il faut reconnaitre que ça ondule sec ! Mais c’est à nous de danser maintenant, sur fond le l’incontournable Kazoo qui a pointé le bout de son nez. Lion Pico est appelé à les retrouver sur scène avec Bionic Man Sound. On part dans du Raggamuffin, avec les serviettes qui tournent au-dessus de leurs têtes … Parce que ce soir il n’y a pas un, mais deux invités. Alors il va falloir qu’on fasse un max de bruit !!

Ils arrangent la foule et Spiky menace de tout arrêter si on ne met pas plus le feu que ça. Le public va alors de diviser en deux équipes pour participer à la Guerre du Cri ! Ils se tiennent par l’épaule, jetant leurs corps en avant vers nous. Le débit s’accélère de plus en plus, dans un tempo toujours musical. Je peux vous dire qu’il y a un véritable noyau dur de danseurs au top tout devant. Et comme nos joyeux drilles ne veulent pas être seuls à sauter sur place, ils invitent tout le monde à en faire autant !

Retour de la fine équipe de Timek et de son Electro-Swing, pour nous replonger tête la première dans leur monde de fête … de la musique (oui, je sais, elle est facile. Mais je l’aime bien !) On dirait qu’Arnaud fait des altères avec les baguettes qu’il a piqué, puis il tape à son tour sur la batterie. Double batteurs donc, avec une basse de rêve et Mr. DJ qui quitte sa place pour venir danser tout devant. Le rythme est frénétique et irrésistible. Devant, derrière, au milieu : Tout le monde danse !!

C’est le bon moment pour se mettre en route pour une nouvelle destination : Il Etait Une Fois … Et le voyage commence par trois petites notes de berceuse. Les amoureux s’embrassent dans la pénombre. Arnaud a pris place sur un haut tabouret, ses bras autour des épaules de ses frères musicaux, venus le retrouver avec un accordéon à la Yann Tiersen. On voit l’ébauche de quelques pas de valse de-ci de-là. Un vrai petit moment de bonheur et les badauds qui ne peuvent s’empêcher de s’arrêter pour écouter ce conteur nous parler de sa Planète, accompagné d’un Piano à vent.

Puis la fantaisie fait son retour. Notre conteur démarre sur l’histoire des trois petits cochons, s’accompagnant d’un accordéon imaginaire. Mais on s’éloigne indéniablement de La Fontaine, pour terminer … Au Fast Food !!

On rit, on danse, on chante et on arrive à mon morceau préféré : Ratatak !! (avec vérification de la solidité de la scène avant ;) !! Ça promet !!!) Tout le monde se met aux percus : Tambourin, Bongo, Guiro et autre … La souris court et court encore … Pour laisser le dernier mot un gros chat qui exécute un saut de cabri !! C’est bon ça !!

Mais hélas, comme toute les bonnes choses, ce set arrive à sa fin. Que chacun prépare son verre pour faire honneur à cet endroit où tout le monde aime se poser un petit moment. Belle histoire d’amour que celle qui lie un homme à un bout de comptoir, nous raconte Arnaud. Il quitte la scène sur un dernier pas de danse, nous laissant avec un bon petit son électro et la Place du Théâtre de L’Olivier qui se transforme en Dance Floor. On retrouve les Bionic Man Sound pour un dernier salut et ils nous font même un peu marcher : « C’est pas tous les soirs la fête de la musique, alors faux départ, faux rappel … Et on revient peut-être !!»

Je veux oui qu’ils reviennent. Mais à une condition : «Pour que ça déchire Ok ?!!» On est bien d’accord. Maintenant, ils sont trois à s’acharner sur cette pauvre batterie. Par contre, leur choré comme une nouvelle mode dans le monde de la danse … Pas sure que ce soit une bonne idée ;) !! Ceci étant, ça ne dérange pas la joyeuse bande qui s’agite sur le pavé … A ce rythme là, on ne va jamais réussir à mettre tout ce petit monde au lit !!

Composition

  1. Intro
  2. Toi Jeune
  3. Tic Tac
  4. Lui
  5. Sine
  6. N’oublie Pas (Feat Lion Pico & BillyMan Joe)
  7. Certains Disent
  8. Profit
  9. Electro Swing
  10. Il Etait Une Fois
  11. Basse Cour
  12. Ratatak
  13. Bar Bar

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Il était une fois

Site de Production

Site Myspace : http://www.myspace.com/timekaix

Ingrédients

  • Arnaud : Chant
  • Kokorosan : Contrepasse
  • Jey-Key : Clavier
  • Spiky The Machinist : Batterie
  • Lion Pico : Chant
  • Billyman Joe : Chant

Remerciements

  • Arnaud @ Timek

 


La zone des lecteurs : les commentaires

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Obligatoire