Avis sur un show

25 février 2012

Mina May @ Les Passagers du Zinc (Avignon)

Jeune groupe prometteur, qui ne demande qu'à mûrir pour trouver sa voie et un style unique.

  • 6
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 3.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle. Aux vues de la lumière très très faible et au fait qu’en face arrière, il a fallu privilégier les focales fixes à grande ouverture, ou le grand angle qui gomme un peu cette absence de détails.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Mina May est super agréable à écouter : C’est de la bonne pop rock électro ! Si je n’avais qu’un seul reproche à faire, c’est de ne pas trouver de patte particulière et qu’au final on ne soit pas suffisamment touché. Ce sont de bons musiciens, il leur faut un style encore plus personnel, pour qu’ils dépassent les frontières comme des Général Elektriks ou Phoenix.

Etiqueté par Ysabel :

Comme toujours aux Passagers du Zinc, les musiciens viennent faire leurs accordages tranquillou, pendant que dans la salle on termine son verre en papotant. C’est là tout le plaisir des petites salles, où l’on se retrouve ainsi tous proches des artistes, à partager un moment de complicité et presque d’intimité en fait. Le batteur souffle sur le bout de ses doigts pour les réchauffer et la musique démarre sur un petit morceau électro-pop pas désagréable du tout.

Flashing Teeth nous lance la petite blague du jour : «Nous c’est Mina May, avant Mina Tindle …C’est la soirée Mina !» Et sur ce, je me retourne … Et sur qui je tombe … Mon pote danseur fou du concert de Zenzile !! Yesss !! L’ambiance va donc être assurée. Il s’est même trouvé deux copines !! Mais trêve de plaisanteries, sur scène ça tourne vraiment aux chaises musicales. Ils savent tous jouer de tout et en profitent pour passer leur temps à échanger leurs postes. Tu lâches l’affaire 5 mn et tu ne suis plus ! C’est hyper vivant et musicalement plutôt sympa, mais avec un son super rétro quand même, à consonance années 80 genre Human League (avec un bon gros son de batterie derrière).

Le nombre de bidules et de boutons par terre est assez impressionnant. Ils envoient de jolis riffs de guitare. Les intros sont longues. Les voix aériennes. Les morceaux planants et rocks à la fois, mais malgré tout, ce n’est pas un son très innovant et les effets sont assez attendus. De plus, la totalité du set se déroule quasi dans le noir. Alors, cela a beau se terminer sur les chapeaux de roues, on reste à les écouter sans forcément être embarqué dans un univers personnel dans ce début de set.

Après A Scanner Darkly, Olivier semble rester seul sur scène dans un hallo de lumière, les autres étant à nouveau plongés dans l’ombre. Ils donnent une drôle de sensation d’excessive rapidité dans la plus grande des zenitudes. C’est une musique hyper positive, même si elle n’est pas toujours d’une extrême originalité. Les intros n’en finissent plus de finir et deviennent des morceaux à part entière. Le chanteur semble pris par la frénésie de sa machine et se met parfois à trembler, en osmose avec les vibrations de la musique. Les lumières sont toujours quasi inexistantes, ce qui donne parfois le sensation d’être totalement dans un autre monde. En immersion. Ce n’est pas forcément mon truc, mais je comprends l’engouement des danseurs psychés du premier rang.

En repassant à la guitare pour Evil Sons, un de leur plus ancien morceau, Flashing Deeth semble se tordre en permanence sur son instrument, toujours dans un jeu de scène très habité. L’énergie, la chaleur, leur implication … Une musique qui devient carrément entêtante. La fin de leur set est beaucoup plus investie que le début. Les morceaux commencent souvent tout en douceur, mais il faut se méfier de l’eau qui dort. Ça décolle en suite et entraine tout sur son passage. Le spectacle se joue maintenant autant dans la salle que sur la scène et mon avis mitigé du début tourne au «A revoir pour transformer l’essai». Alors rendez-vous pris pour un prochain concert !

Composition

  1. New Flesh For All
  2. Not Really No
  3. Main Title
  4. A Scanner Darkly
  5. The Seven Spirits
  6. Heavenly Priorities
  7. Visitor
  8. Evil Sons
  9. Think Twice
  10. Into Your Mouth
  11. Everything Was Beautiful And Nothing Hurt
  12. In The Turmoil

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Everything Was Beautiful and Nothing Hurt

Site de Production

Site Myspace : http://www.myspace.com/minamaymusic

Ingrédients

  • Olivier Swiatek aka Flashing Teeth : Chant & Guitare
  • Antoni Rossignol-Ripert : Guitare & Batterie
  • Christophe Salomone aka Concermate : Basse & Clavier
  • Pascal Alliot aka Dr QX : Guitare
  • Cyril Pugliese aka El Pulpo : Batterie

Remerciements

  • Stephan @ ConcertAndCo
  • Emmanual @ Yimm
  • Gaël @ Passagers du Zinc
  • par

    04 mars 2011

    Photo du concert

    The Two @ Les Passagers du Zinc (Avignon)

    J'ai beaucoup aimé ce duo très discret, assez timide mais profondément émouvant ! Leur fragilité palpable allait parfaitement avec leur musique Etiqueté par Ysabel : La petite salle des Passagers du Zinc nous accueille ce ...

  • par

    09 octobre 2015

    Photo du concert

    Holy Two @ Poste à Galène (Marseille)

    La soirée promet d'être belle et elle commence même superbement bien avec Holy Two, jeune groupe lyonnais qui en envoie plein les yeux et les oreilles ! Je vais essayer de vous les décrire, même ...

  • par

    27 mai 2014

    Photo du concert

    Miss Parker @ Lounge (Marseille)

    Quel plaisir que de revoir nos amis de Miss Parker en concert ! J'adore leur son, leur présence, et puis ce sont des amis que l'on croise ici ou là, comme dernièrement Stéphane au concert ...

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.