Avis sur un show

23 février 2012

Jesus Is My Girlfriend @ Akwaba (Châteauneuf de Gadagne)

Jesus !! Quel fabuleux concert de ce duo explosif pour fêter la sortie de leur premier album !!

  • 13
  • 2
  • 1
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Réclame d’avant concert

Ecrit le 22 Février 2012

Nous savons depuis deux jours que tout est ok pour une belle chronique du duo Johanna & Armand, qui coïncide avec la sortie de leur premier album Storm.

C’est vraiment un grand plaisir, tant nous avions aimé leur concert au fin fond de la Camargues … En compagnie des moustiques 🙂 !

C’est aussi avec un grand bonheur que nous sommes de retour dans cette si belle salle de l’Akwaba à Châteauneuf de Gadagne : Depuis la rentrée de Septembre 2011, nous n’avions pas eu un agenda nous permettant de découvrir les beaux concerts qu’ils ont programmés.

Conditions de mise en boîte

Librement au milieu du public et avec accès à la mezzanine. C’est royal !

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Un jour ces deux là seront hyper célèbres et prendront la suite d’une PJ Harvey ou d’un Sonic Youth.

Car oui, ils vont décoller : Jesus Is My Girlfriend c’est de la putain (Jean Dujardin©) de bonne musique par deux artistes adorables ! Il suffit d’écouter Storm pour s’en convaincre !

Johanna est renversante : on se demande comment d’une toute petite demoiselle si mimi sort des sons de guitares si torturés et des chansons si sombres.

Armand est mystérieux : on cherche à comprendre comment il gère sa guitare, ses toms et ses cymbales d’un air tranquille, bien que concentré.

C’était du pur plaisir ce concert et je n’ai qu’une envie : les revoir vite !

Allez, j’aurai juste une remarque : faut jouer plus longtemps, quitte à faire une ou deux covers de derrières les fagots, comme une reprise de Norah Jones version Jesus ! Je suis sûr que ça perdrait illico son côté guimauve bien pensant.

Etiqueté par Ysabel :

Lorsque le duo de Jesus Is My Girlfriend entre en scène, il démarre par une musique qui pourrait être de film. Ils ont pris place face à face, comme si chacun d’eux était à l’angle d’un ring imaginaire … Et là, Johanna commence à chanter avec sa voix si particulière, capable (comme ici) d’attaquer très bas. Derrière sa batterie, Armand nous sort un son presque irréel de la guitare qu’il tient sur ses genoux. Ambiance très intense et très particulière, mais ce n’est qu’un début. Parce que quand la batterie s’en mêle, la musique devient carrément envoutante et pénètre au plus profond de votre âme.

La scénographie est très esthétique. La voix de Johanna est fabuleuse … Et quand elle s’emballe, elle devient encore plus rock. Elle vient se planter devant lui, leurs instruments se répondent et se rejoignent dans la puissance. Dans ces moments là, ils semblent partis ailleurs, dans un monde à part et leur jeu est incroyablement prenant. Puis Johanna s’éloigne, comme pour finir de redescendre seule.

Avant de commencer Shame, elle nous explique qu’ils sont là pour fêter un heureux évènement : Rien de moins que la naissance de leur premier … Album (bien sûr !) et j’espère que la famille sera nombreuse !! Le set reprend son cours et à chaque fois que l’on se croit à l’abri d’une mélodie plus douce, la puissance pointe le bout de son nez, toujours pleine de nuances et extrêmement élaborée, pour nous faire à nouveau décoller du sol. Ils jouent savamment des ruptures de rythme, des départs à contre pied, des paradoxes et j’adore vraiment voir Armand jouer à la fois de la guitare et de la batterie (le pied toujours prêt sur la pédale de la caisse ou des cymbales) … Et tout cela avec l’air le plus zen du monde !

Johanna annonce «Un peu de romance … Il parait qu’il y a des groupes qui travaillent leurs blagues, pendant le repas par exemple !» Private joke j’imagine, mais ce qui est sûr c’est que cette romance est un peu noir et lui donne l’occasion de descendre vertigineusement. Ses notes tenues à lui sont fabuleuses. Il réussi à saisir l’intensité et l’étendue des possibilités de sa guitare du bout de ses doigts. On est vraiment embarqués dans un monde parallèle.

Et puis, l’instant d’après, ils sont à nouveau avec nous. Johanna taquine un photographe qui la shoote en train de boire de l’eau : «Hey, pas de photo comme ça dans la Provence hein ??!!» Armand se lève pour brandir un vinyl et elle précise : «On vend des disques, c’est pour ça que vous êtes là !!» Et oui, il est batteur, guitariste … Et Clown ! Puis leur rock passionné reprend possession de l’espace et, dans le cas où nous risquerions de nous endormir, ils se déchaînent à nouveau sur Jesus Is My Girlfriend. Et ça envoie bien les pieds tout ça, même si c’est toujours emmené avec de radieux sourires. «J’ai une guitare de garçon aujourd’hui !» … Elle s’approche de lui à pas de loup, mi-ange mi-démon … Parce qu’il n’y a pas à dire, elle est belle Johanna quand elle s’oublie dans la musique.

Avant d’entamer Hard Enough, elle demande un peu de silence (ce n’est pas évident) et elle a bien raison. Sa voix prend du soul, elle en joue merveilleusement, elle vibre avant de s’envoler. Johanna la grossi progressivement, la fait grandir sous nos yeux et la musique nous gagne aussi, monte en nous comme une force lente, nous envahi. Ils sont face à face dans leur guitare et l’intensité envoutante qu’ils produisent à eux deux est hallucinante.

Après ce tourbillon, l’atterrissage n’est pas évident. Johanna nous propose un dernier petit morceau à l’intention de sa maman (qui est dans la salle ce soir). Elle change d’instrument, de sangle … Vive le système D !! Elle en profite pour brancher Armand : «Y’a ma maman, alors tu ne la foires pas !» Elle a pris sa belle guitare noire et commence comme une douce balade, mais avec eux je me méfie toujours de l’eau qui dort. Pourtant la fureur va rester maîtrisée. Un pur moment de plaisir, jusqu’à la dernière note. Et sur celle-ci ils partent, nous laissant sur notre faim.

Pour le rappel, Armand revient seul et attaque. Puis Johanna le rejoint et commence à jouer face à son ampli. C’est d’une intensité rare ce qu’ils nous font tous les deux : Une de ces intros musicales dont ils ont le secret et qui vous plante un décor en 2/2. Ils se donnent à 200%. La fumée et les éclairs accompagnent leur tonnerre et on a droit à une sacrée fin qui le fait, je vous le garanti !!

Composition

  1. Storm
  2. Shame
  3. Woo Hoo
  4. Vain Lullabies
  5. High Heels
  6. Jesus Is My Girlfriend
  7. Kiss Me Sweet
  8. Hard Enough
  9. Mother
  10. 1er Rappel : Cunt

Date Limite de Consommation

  • Ce concert s’inscrit dans la tournée Storm Tour  qui se termine le 07 Avril à Bruxelles
  • Album défendu : Storm

Site de Production

Site officiel : http://www.jesusismygirlfriend.fr/

Ingrédients

  • Johanna Serville : Chant & Guitare
  • Armand Féret : Guitare & Percussions

Remerciements

  • Stephan @ ConcertAndCo
  • Cécile @ Akwaba

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.