Avis sur un show

11 novembre 2011

Deluxe @ Espace Ughetti (Luynes)

Une énergie communicative à n'en pas douter !

  • 1
  • 0
  • 0
  • 9
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 4.5 - 4 votes
VN:RO [1.9.22_1171]
Note internautes, 5.0 avec 2 vote(s)
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

Librement dans la salle. N’ayant pas de zone photographe et une foule très compact, c’est plutôt pris d’assez loin à grand coup de 300 mm. A noter que la lumière était assez limite et qu’il a fallu tirer dans les ISO.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Un bon petit groupe qui a su mettre une sacrée patate ! Voilà un groupe locale qu’il va falloir suivre.

Etiqueté par Ysabel :

Le concert organisé par Aix’Qui, dans le cadre du Tour Du Pays d’Aix, et qui va réunir ce soir Deluxe, Antonionian & General Elektriks est annoncé Complet. Initialement prévu à Peyrolles, il a dû être rapatrié sur Luynes, pour cause d’incendie de la salle pressentie … A la guerre comme à la guerre ! Mais le staff a su relever le défi sans aucun doute : Tout est super bien aménagé pour nous recevoir. Quelques derniers essais de lumière saluent notre arrivée dans la salle et le public prend place doucement, se réchauffant petit à petit. Et croyez moi : ce n’est qu’un début !!

Le set de Deluxe commence par la petite musique d’Emilie Jolie (Philippe Chatel) chantée par Henri Salvador … et l’arrivée sur scène d’une bande de joyeux drilles, habillés de la manière la plus farfelue possible. Nous avons (dans le désordre) : Une veste léopard, un débardeur de déménageur, une chemise de bûcheron, de magnifiques casquettes … Mais surtout un superbe Spiderman et une jolie petite joueuse de tennis, avec jupette et visière roses. Sans oublier bien sûr qu’ils sont tous (sauf la demoiselle) affublés d’une moustache touffue … Bref, un incroyable assemblage, fruit d’une imagination débordante 😉 !!

Mais il n’y a pas que leur look qui soit festif. Ils n’arrêtent pas de danser et de sauter dans tous les sens. Exécutent des mini chorés savoureuses et ont l’air d’autant s’amuser que le public. Liliboy, la chanteuse, nous charme avec sa drôle de voix très jazzy et un peu rétro. Elle est rigolote, adorable et charmante. Leur musique est hyper entrainante, un petit côté Wax Taylor funky, qui ne peut vous laisser sur place plus de cinq minutes. Ils mélangent savamment le funk, le scratch et le hip-hop «à l’ancienne» mais revisité, avec beaucoup de recherche dans le jeux des sons. Et puis, il faut bien dire qu’ils ne tiennent pas en place, passent leur temps à jouer aux chaises musicales avec leurs instruments … C’est vrai un festival. Ils sont imaginatifs, pêchus, créateurs d’énergie. La chaleur monte de plus en plus. On en prend plein les yeux et les oreilles !!

Ils annoncent à mi-parcours «On ne vous lâchera pas tant que vous ne chanterez pas !!» Alors répétition générale à capella avant de commencer le morceau. La monotonie n’est décidément pas de mise. Les morceaux se suivent et pourtant ne se ressemblent pas. Quand au public, il est de plus en plus participatif (comme quoi, la répétition a porté ses fruits !!) et agite les bras dans une ambiance rouge feu. Lorsqu’ils entament Superman, la musique se module une fois de plus et une pointe de reggae se glisse dans la mélodie, ainsi qu’un superbe solo de saxo. Ce qui va donner à Liliboy l’occasion de lâcher un peu plus sa voix, qui prend carrément des intonations à la Amy Winehouse … Impressionnant !!

Notre joyeuse troupe n’oublie pas de saluer d’un joli coup de chapeau les assos qui ont bossé pour réaliser ce Festival … Et oui, ce sont souvent les petites et moyennes structures qui font vivre la musiques dans nos villes ! Mais pas d’inquiétude, ce n’est qu’une pause. «Vous voulez vous amuser ? Alors on veut vous voir sourire, transpirer, danser …!!» Et les voilà repartis de plus belle, avec une belle reprise de It’s Wonderful, démontée et revisitée : un vrai délice !! Tout le monde se met à bouger (ce n’est que le début de soirée pourtant … Ça promet !!) et il sera donc prouvé ce soir qu’il est possible de jouer du saxo en sautant sur place. Mais ça chauffe un max tout ça et il ne faut pas moins que la jolie chanteuse pour éponger le front des garçons en nage ! Une nouvelle espièglerie qui va ravir l’assistance.

Ils vont finir leur set au plaisir si communicatif par un dernier morceau qui commence tout en douceur. Petit moment de répit semble-t-il. Mais ce n’est que pour relancer la machine, toutes les mains en l’air (les leurs et les nôtres) qui frappent au dessus des têtes et une incoercible envie de bouger. Ce premier set de la soirée est donc gagnant, avec un album dans les bacs le 28 novembre pour que la fête ne s’arrête pas de si tôt.

Composition

En attente de la setlist

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Polishing Peanuts (sortie le 28 Novembre)

Site de Production

Myspace : http://www.myspace.com/deluxeaix

Ingrédients

  • Kilo : Batterie
  • Pietre : Guitare & Chant
  • Kayo : Basse
  • Soubri : DJ
  • Pépé : Saxophone
  • Lili boy : Chant

Remerciements

  • Stephan @ ConcertsAndCo
  • Eugénie @ Aix’Qui

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.