Avis sur un show

05 novembre 2011

The Magnets @ Lounge (Marseille)

Essai transformé : Groupe magnétique plein d'avenir.

  • 2
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement dans la petite salle. Pas toujours simple d’avoir de belles images avec une scène si peu éclairée, mais c’est un défi toujours amusant et intéressant.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Superbe soirée avec ce p’tit groupe vraiment intéressant : ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont gentils, ils sont pros et par dessus tout plein de talents ! Nous allons continuer à les suivre, à constater leurs évolutions et, en toute logique, ça devrait percer assez rapidement … Si ce n’est pas déjà fait. A quand la prochaine date ?

Etiqueté par Ysabel :

Comme promis l’année dernière, après les avoir vu à La Machine à Coudre en première partie de Dissonant Nation, voici une nouvelle occasion d’entendre The Magnets. Nous avions trouvé, lors de cette première écoute, que c’était un groupe à suivre … Alors on suit !! Mais cette fois, c’est au Lounge que nous allons les entendre. On arrive d’ailleurs un peu trop tôt, ce qui nous donne l’occasion de les retrouver en train de finir une pizza au bar, en faisant un dernier point sur la setlist. Sympa.

Nous aurons ensuite le plaisir d’échanger quelques mots avec Guillaume, le batteur du groupe, qui nous parle un peu de cette année écoulée … Je suis impatiente de les entendre à nouveau et de me rendre compte de leur évolution. Et je ne vais pas être déçue.

Ils entrent un par un sur la scène. Marine ouvre la danse à la guitare, le visage toujours aussi impassible et fantastiquement lumineux. Puis vient le tour de la basse avec Hugo, bien vite rejoint par Guillaume à la batterie. Une fois tous les instruments en place, l’incroyable  Zenia fait son entrée. Elle commence à chanter en agitant ses mains, les yeux dans le vague, ou plutôt fixant un point mystérieux droit devant elle … Semblant totalement hors du temps. Son micro ne semble pas fonctionner, mais qu’à cela ne tienne, elle descend dans la salle et, quitte à chanter à capella, elle le fait carrément au milieu du public. Ça commence fort et ça me plait déjà !!

Tout rentre très rapidement dans l’ordre et la technique (dont la tâche n’est vraiment pas facile ce soir, avec les trombes d’eau qui sont tombées aujourd’hui et qui ont laissé des traces … Et pas des moindres !) nous rebranche tout cela en 2/2. Zenia commence alors sa drôle de pantomime. Elle est incroyablement captivante. Je l’avais déjà trouvée bluffante la dernière fois, mais là je dois reconnaitre qu’elle envoie du lourd.

Lorsqu’elle attrape sa guitare, j’ai un peu peur de retrouver cette sensation de baisse d’intensité ressentie lors de son précédent concert, où j’avais trouvé qu’elle se dispersait un peu lorsqu’elle se mettait à jouer d’un instrument. Et bien non, absolument pas : elle continue à nous distiller des attitudes et un charisme digne du meilleur rock anglais, tant dans la dégaine que dans le son. Elle écarquille grand ses yeux et met le feu à cette petite scène, qu’elle n’hésite pas à quitter à nouveau pour aller chercher le public dans la salle, micro en main. Elle est étonnante. Ne tient pas en place et il ne lui faudra pas bien longtemps pour se mettre à sauter dans tous les sens.

Lorsqu’ils attaquent Conceptual Colors (1er nouveau titre de leur dernier EP), ils sont juste superbes tous les trois à la guitare, de face en devant de scène. Les morceaux s’enchainent avec facilité. Lorsque la guitare sèche s’en mêle, le son prend une couleur un peu plus folk, tout en restant dans la vague pop-rock qu’ils nous mijotent aux petits oignons depuis le début. Les Magnets que nous avons ce soir devant nous ont une vrai personnalité, un style, une chanteuse avec une Voix, un groupe … Bref, ils ont juste tout !!

Et lorsque la guitare de Zenia se décroche et tombe : rien ne bouge parce qu’ils sont à fond dedans. L’émotion, la présence … Ils sont troublants avec leurs faux airs d’enfants sages très profonds. Mais un regard, un sourire et leurs visages s’illuminent en un clin d’œil. Il a dû y’en avoir du boulot de fait pendant cette année !

D’un coup, notre belle chanteuse nous lance «Une petite envie de vous rejoindre …» Elle s’avance à nouveau au milieu de nous et commence un troublant tête à tête, qui ne peut laisser de marbre le jeune homme qui se retrouve face à elle. Son visage, ses geste : elle nous offre un début de Out Of Space en tous points fabuleux. Puis elle retourne rejoindre ses complices et c’est reparti pour un flux de guitare et un son maîtrisé à 100% : La grande classe.

Mais l’air de rien, nous somme arrivés à la dernière. On peut lire les paroles sur les lèvres de Hugo. Marine a toujours l’air d’une icône et Guillaume donne tout ce qu’il a dans le ventre. Zenia, elle, est agitée de spasmes dans un génial final au clavier. Ça explose littéralement. … On croit que c’est fini lorsqu’on entend «Merci !» … Et puis ça repart de plus belle, jusqu’à ce que sa voix se déchire dans un dernier cri.

Que de chemin parcouru pour The Magnets : Ils sont passé du statut de bon petit groupe prometteur à celui de pro, capable de monter à la conquête des salles marseillaises (pour commencer !!) Un grand bravo à eux et à très vite j’espère.

Composition

  1. Musical Trip
  2. Consciousness
  3. Theorie & Experience
  4. Conceptual Colors
  5. New Orgie
  6. Sixteen Century Surf
  7. Unidimensional
  8. Out Of Space
  9. Growl Emotion’s

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Puzzle (EP)

Site de Production

Site Officiel : www.therealmagnets.com

Ingrédients

  • Zenia Church : Chant, Claviers & Guitare
  • Marine Soleil : Guitare
  • Guillaume Rottier : Batterie
  • Hugo Maillet : Basse

Remerciements

  • Stephan @ ConcertAndCo
  • Roger @ Lounge

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.