Avis sur un show

27 juillet 2011

Dans l’Arène de Picasso @ Château de Vauvenargues (Vauvenargues)

Une belle soirée dans un endroit unique

  • 1
  • 2
  • 0
  • 0
  • 2
  • VN:F [1.9.22_1171]

Promotion en cours

Concerts en boîte, avec l’accord de Lemons Production, est à même d’offrir 10 places pour chaque représentation du 4 au 10 Août. Voir au paragraphe « Site de Production » un lien vers la programmation. Les 10 premiers à nous contacter (email ou via Facebook) seront retenus. En retour, nous espérons un petit retour sous forme de commentaire en bas de cette chronique.

Conditions de mise en boîte

Librement en essayant au maximum de ne pas déranger le public. Compte tenu du faible niveau sonore (voix naturelle et instruments tout juste amplifiés) j’ai donc favorisé le 300 qui permettait d’être assez loin. Le lieu a aussi permis de pleinement utiliser les grands angles pour montrer au maximum la beauté du lieu.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

 On ne peut qu’être ébahi par l’endroit. On accède à la pinède du château après être passé devant la scepulture de Picasso, puis un espace dédié à une exposition en cours. Puis c’est cet espace, avec ces quelques pins d’un autre âge, avec une vue vertigineuse sur la Ste Victoire ! Grandiose et tellement plus beau que la plus belle des salles de spectacle.

Nous arrivons pendant la dernière répétition d’Arnaud Charrin que l’on sent concentré sur son rôle. A peine le temps de se préparer et de tester quelques optiques pour en appréhender le rendu, que Francis Huster se retrouve devant nous avec une prestances et un charisme que seul un grand acteur est capable d’avoir (sans non plus trop en faire, l’homme semble simple et sans chichi).

Puis c’est l’arrivée du public qui occupera 3/4 des chaises présentes ; il semble que la FNAC ait annoncé par erreur la représentation comme complète… un peu dommage ce genre de raté, mais tant mieux pour les présents qui profiteront pleinement des acteurs présents.

De la représentation, je laisse Ysabel en parler plus longuement, je retiens une façon très intéressante de découvrir un personnage que j’avoue ne pas trop connaître … et à peine plus son oeuvre, préférant pour le moment m’éterniser sur l’oeuvre d’un Steven Wilson, Trent Reznor ou David Bowie … ma culture rock me dévore encore !

Si j’ai parfois trouvé la « Voix qui pense » trop conceptuel pour moi, mais j’ai adoré l’intervention de la Troisième Voix et tout autant celle de la « Voix qui Dit ». Je pense qu’une deuxième représentation (prévue début Août) me permettra de pleinement comprendre la pensée de Picasso.

J’aurai aussi aimé un peu plus de suivi musical, qui à chaque fois apportait un petit plus à la lecture : j’ai cru comprendre que Marco et Daniel ne savait pas jusqu’où aller pour exprimer leur art sans empiéter sur la lecture … Le mélange et l’alchimie parfaite n’est pas simple !

Etiqueté par Ysabel :

Une soirée bien particulière que nous avons vécue ce soir dans le château de Vauvenargues, dernière demeure de Pablo Picasso. Ce n’est pas vraiment un concert pour une fois, mais une lecture à 3 personnages, accompagnée par des improvisations musicales aux violon et percussion (au cajòn même pour être plus précise).

Je ne sais pas si vous avez déjà eu la chance d’entrer ou même d’approcher cette magnifique demeure, mais c’est vraiment un lieu de toute beauté pour organiser un spectacle … et encore, je pensais cela avant d’avoir vu l’incroyable terrasse ombragée de pins et ouverte sur la montagne Sainte Victoire. C’est juste fabuleux !!

Nous arrivons juste avant la tombée du jour, pour découvrir ce site éclairé par un soleil couchant. Nous nous installons sous les arbres décorés de lampes aux allures de mobiles de métal et de verre, en totale union avec leurs troncs, avec au loin le son du violon de Daniel John Martin qui cherche l’inspiration devant la tombe du maître  … Franchement, c’est magique.

La représentation va s’articuler autour de 3 personnages, donc, et de 2 musiciens. Et au fil des 17 soirées proposées, les acteurs (hommes et femmes) vont se succéder, apportant chacun une couleur différente à cette lecture aux 3 visages. Et il en va de même pour «les couples» de musiciens … Chaque soir étant unique.

Le premier, interprété par Francis Huster ce soir, va être «Picasso Dit». Une lecture de propos de Picasso lui-même, sur son œuvre bien sûr, mais aussi sur l’art en général et même sur sa vison de la vie tout simplement.

Le second, «Picasso Pense», Xavier Gallais à la ville, présente un personnage un peu plus complexe. Ce sont des interprétations de la pensée de Picasso, vues par d’autres de ses contemporains.

Enfin, Arnaud Charrin (également co-metteur en scène avec Nicolas di Mambro) sera la troisième voix. Celle qui rend ces propos, parfois complexes, plus accessibles et qui les remet dans leur contexte biographique et historique. Un éclaircissement de la pensée et des mots.

Chacun va donc prendre sa place dans un décor simple, fait de deux grandes chaises anciennes et de deux tables de travail. Les musiciens eux s’installent sur le côté de la scène, attendant du coin de l’oeil le signal du départ donné par Nicolas di Mambro, chef d’orchestre à distance, perché sur un banc à côté de nous, pour que l’improvisation soit le plus à même de répondre aux besoins de la mise en scène. C’est amusant de voir Marco Beacco & Daniel John Martinl’instrument aux aguets, attendant le moment le plus propice pour laisser parler leur imagination …

Les thèmes abordés, bien que fortement axés sur la peinture et le besoin de s’exprimer par son biais, vont aller de la suffisance de l’écrivain, à la tauromachie, en passant par la guerre d’Espagne et la réalisation de Guernica, afin de dénoncer «la casse des hommes» plus que la haine de la guerre. D’où un positionnement qui peut parfois paraître ambigüe face à son non engagement dans l’armée espagnole ou française pour lutter contre le franquisme.

Les deux personnages de Picasso expriment à la perfection la dualité de l’artiste. Et l’effet théâtrale est encore renforcé par la présence d’un léger écho, source naturelle d’un son tout particulier. Comme si les acteurs, exprimant souvent la colère de Picasso face aux incompréhension du monde qui l’entoure, criaient leur rage à la montagne, qui leur répond

La musique, elle aussi permet de relayer les propos du génie qui tente désespérément d’expliquer son art. Et le troisième personnage, lui, semble intervenir à la façon d’un candide, du Michel Chevalet de la soirée : Picasso … Comment ça marche !! Ces ruptures du rythme font toute la subtilité de ce spectacle. C’est grâce à elles qu’il ne tombe jamais dans le monologue didactique, qui pourrait devenir ennuyeux.

Les 3 personnages vont ainsi nous porter à travers cette vision du peintre. Entre l’apparente sérénité de «Picasso Dit», le bouillonnement intérieur de «Picasso Pense» et le pragmatisme de la Troisième voix. Tous restent stoïques, malgré de petits soucis de lumières dus à la pluie de la journée, qui a légèrement endommagé certains câbles.

Personnellement, j’ai découvert à quel point Picasso considérait que laisser des écrits était complémentaire de sa peinture, parce qu’elle ne peut pas tout dire. Mais des textes selon Sa grammaire et Son orthographe. Une forme de poésie qui s’apparenterait à de la musique ou une danse de flamenco. L’installation d’un poème sur une improvisation musicale …

«Alors ce génie qui avait commencé à peindre à la bougie, voit l’entrée de l’homme par l’art dans le 20ème siècle».

Nos trois comédiens finissent sur la même table, assis ou debout, et ne font plus qu’une seule voix : celle de Picasso. Ce sera également le moment d’une dernière improvisation musicale, pour se quitter dans une nuit chargée d’images et d’émotions.

Composition

Lecture à 3 personnages pendant environs 1h30

Date Limite de Consommation

  • Cette lecture s’inscrit dans la tournée Dans l’Arène de Picasso qui se termine le 10 Août 2011

Site de Production

Présentation de la lecture : http://www.chateau-vauvenargues.com/UserFiles/file/artistes-et-programmation.pdf

Ingrédients

  • Francis Huster : Picasso Dit
  • Xavier Gallais :  Picasso Pense
  • Arnaud Charrin : La Troisième voix
  • Marco Beacco : Cajòn et chant
  • Daniel John Martin : Violon et chant

Remerciements

  • Tommy @ Lemons Production

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    0
    image gravatar rajoute :

    Un spectacle féérique de part les lectures et le cadre magique de ce chateau. Des textes qui, même aujourd'hui, gardent une connexion avec l'actualité et poussent à la réflexion.

    Vraiment un spectacle à conseiller pour passer un moment de détente dans un décor de rêve.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    0
    image gravatar rajoute :

    Une belle soirée envoûtante: la sainte Victoire sublimée par l'écho de la trompette et du violoncelle. Les spectateurs sont subjugués par la beauté du cadre et la douceur des mots prononcés avec passion…