Avis sur un show

09 juillet 2011

Gotan Project @ Pavillon de Grignan (Istres)

Troisième et probablement dernière rencontre dans le cadre de la tournée 3.0

  • 1
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Evaluation de la Soirée

Note global du concert, 5.0 - 2 votes
Pas d'Evaluation des internautes
Note d'Ysabel
Note d'Arnaud

1 : Pas du Tout - 2 : Un Peu - 3 : Moyennement - 4 : Beaucoup - 5 : Passionnement - 6 : A La Folie

Conditions de mise en boîte

4 chansons, en milieu de set.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Troisième rencontre avec ce magnifique groupe, après le concert spécial de Sète et le festival (pas adapté) de Marseille. Ce soir c’est un cadre idéal et le groupe a pu diffuser de sacrées bonnes ondes !

Par le plus grand des hasards, nous nous sommes retrouvés à leur table au moment du dessert (repas organisé par le festival, pour les convives intéressés) et nous avons pu nous rendre comptre à quel point ils sont simples, humbles et fort charmant même de près.

Une soirée parfaite ! Grand Merci au Gotan !

Etiqueté par Ysabel :

Pendant la pause, l’univers de Gotan Project se met en place. Les tambours dans lesquels trônent les lettre TANGO en lettres de sang bordent le devant de scène et le mur de fil qui va diffuser les projections d’images est fin prêt.

Comme toujours, ils sont magnifiques dans la lumière rouge. L’accordéoniste prend la pause, le genoux gauche levé, son instrument posé dessus. Puis Claudia entre en scène, toujours aussi belle, suivie des deux clavieristes … Tout est là … Le tango peut devenir électro, devant un public déjà en folie. On se croirait véritablement dans un film, tant tout cela est beau et esthétique.

«Nous allons vous faire entrer avec nous dans l’air du tango 3.0» nous annonce Philippe, dans son costume impeccable. La musique occupe tout l’espace (bravo aux organisateurs des Nuits d’Istres pour ce son absolument parfait) et la chanteuse (véritable diva au milieu de tous ces hommes) nous offre sa voix envoutante. Elle est à l’image de ce groupe : classe, à la fois dans la tradition et le modernisme. Les éclairages sont subtils et magnifiques. Que dire de plus …

Les références permanentes à la culture argentine donnent toute sa noblesse à leur adaptation moderne du tango. Rayuela, très bel hommage rendu à l’écrivain Julio Cortazar, en est un exemple.

Mais ce côté parfait et calculé ne donne pas du tout un spectacle figé, bien au contraire. C’est juste une représentation très théâtrale, qui colle parfaitement à la musique. Exactement comme le jeu d’images qui est projeté sur le mur de fil : beaucoup d’imagination, de l’innovation, mais avec des visuels plutôt romantiques. Ils s’amusent aussi, jouent la comédie de la jalousie sur De Hombre A Hombre, se battant tous pour la même femme … Le monde du tango dans toute son imagerie et sa splendeur !

Ils utilisent toutes les possibilité techniques de leur installation. Ajoute des musiciens qui ne sont pas présents grâce au mur d’images. Ils se taquinent, jouent de leur complicité et prennent même des pause afin de mettre tel ou tel instrument en avant. Tout est un jeu permanent. La guitare devient une femme avec laquelle on danse … Il me semble qu’à chaque morceau, l’intensité monte encore d’un cran. Les lumières nous éblouissent, la voix robotisée nous serine « La Musica De Siempre». On est vraiment dans un autre monde.

Malgré tout cela, le public reste timide à venir danser devant la scène. Mais ça commence tout doucement et les musiciens les encouragent à rejoindre le train qui part vers l’Amérique Latine. Les lettres des tambours se sont vues inversées et c’est GOTAN que l’on peut lire à présent à leurs pieds. Lorsque Claudia arrive pour chanter avec son petit mégaphone, le public s’enflamme pour de bon … Et ce sont des gradins debout qui vont saluer le final sur Inmigrante.

Une soirée incroyable et tourbillonnante, qui va se terminer sur une belle surprise … Lors de notre retour pour le fameux dessert, nous allons avoir la chance de le partager à leur table. Un super moment que de pouvoir un peu discuter avec eux et en savoir plus sur ces fantastiques musiciens. Une date marquée d’une pierre blanche parmi celle que j’aurais eu la chance de faire cet été !!

Composition

  1. Cuesta Abajo
  2. Epoca
  3. Divan
  4. Tango Square
  5. Rayuela
  6. Una Musica Brutal
  7. Tu Misterio
  8. De Hombre A Hombre
  9. Toda Mi Vida
  10. Mi Confesion
  11. La Gloria
  12. Diferente
  13. La Musica De Siempre
  14. El Mensajero
  15. Panamericane-Triptico-Panamericana (ending)
  16. Mil Millones / Queremos Paz
  17. Desilusion
  18. Peligro
  19. Santa Maria (del Buen Ayre)
  20. Inmigrante

Date Limite de Consommation

    • Ce concert s’inscrit dans la tournée Gotan Tour 3.0 qui se termine le 30 Septembre à Kiev
    • Album défendu : Tango 3.0

Site de Production

Site officiel : http://www.gotanproject.com/

Ingrédients

  • Philippe Cohen Solal : Machines
  • Eduardo Makaroff : Guitare
  • Christoph H.Muller : Clavier
  • Claudia Pannone : Chant
  • Facundo Torres : Accordéon
  • Ananta Roosens : Violin

Remerciements

  • Stefan @ConcertAndCo
  • Pascal @ Nuit d’Istres
  • Rémi @ Nuits d’Istres

La Zone des Lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.