Avis sur un show

21 janvier 2011

Oh! Tiger Mountain @ Cargo de Nuit (Arles)

Dans les nuages le temps d'un set ...

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement au milieu du public.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Je ne sais comment exprimer ce que j’ai ressenti. Très simplement, je peux dire que j’ai été plus que captivé par son charisme et sa présence. Lui et sa guitare sont diaboliques et expriment tant de chose qui me touchent. La présence de Kid Francescoli apporte un peu de new wave et de percussion, mais c’était presque pas nécessaire !

Un beau et grand moment que j’espère revivre et si possible encore dans ce lieu parfait du Cargo, si intimiste quand la salle est (hélas) peu remplie (tant pis pour les absents qui se sont tapé Thalassa sur France 3)

Etiqueté par Ysabel :

Ce soir, Le Cargo de Nuit a pris des airs de piano-bar : ambiance petites tables rondes et tabourets de velours … Juste intimiste comme il faut et comme il se doit, pour accueillir Oh! Tiger Mountain & Kid Francescoli, en mi-solo mi-duo … Puisqu’ils vont chanter chacun leur set, accompagné de l’autre.

Le public (pas assez nombreux à mon goût) a bravé la neige et le froid pour venir profiter d’un petit moment de bonheur bien au chaud. Ambiance feutrée et musique de fond. Les deux garçons montent discrètement sur scène et en quelques seconde, ils vont occuper l’espace son pour ne le lâcher que tard dans la nuit.

C’est M.a.P. qui ouvre la danse et sa voix, juste parfaitement éraillée nous fait immédiatement décoller du sol. On est tous irrémédiablement suspendu à ses lèvres. Lui se tord de plaisir sur la musique. C’est juste de toute beauté et proche de la perfection. Il est plutôt très beau gosse et, dans la lumière tamisée, plane comme un parfum de Jim Morrison … Un sourire désarmant aux lèvres et toute la simplicité du talent. Il nous emmène très loin, guitare à la main, au son de ses ballades rock-folk … A deux pas du paradis.

Kid Francescoli reste un peu en retrait pour le moment. Il faut dire que la voix du Tigre est incroyablement vibrante et pénétrante. Leur complicité artistique apparait pourtant par petites touches, tout en pudeur … «Là, c’est une chanson sur notre travail … ». Kid joue les laborieux, mélangeant la batterie électronique, le tom et le clavier. Toujours dans le même mouvement, avec facilité, aisance et évidence.

Leur duo est atypique et amusant dans le contraste. Le corps de M.a.P. joue autant que ses mains, alors que Kid reste impassible et concentré. On a l’Extraverti et le Timide.

Dans le public, les yeux sont brillants et les sourires illuminent les visages.

Tiger explique : «Je lui avait écrit une petite chanson quand il avait des problèmes» (un rire parcours la salle) «Mais c’est fini maintenant» … «On passe beaucoup de temps ensemble vous savez !». Ils se taquinent subtilement l’un l’autre. Kid nous fait remarquer qu’il marche à l’eau alors que Tiger, lui, fonctionne à la bière !!

La guitare attaque seule, puis elle est rattrapée par la batterie. Les rythmes sont prenants. Tous deux jouent allègrement sur les temps et les contre-temps. Le timbre de voix de Tiger est incroyable. C’est une cession sans fioritures : guitare, clavier/batterie & voix. C’est juste parfait (On a quand même quelques confettis qui volent sur le tom pour le fun 😉 !!!!)

Et je vous passe les coms décalés du style : « Là, c’est un genre de film français en musique, comme le dit mon ami mexicain intellectuel» ou bien «Je vous donne un truc : je ne me sert que des deux cordes du hauts et des deux du bas. Celle du milieu je m’en fout» ou encore «C’est une chanson politique de quand j’étais petit». Et tous deux nous emportent dans leur monde pétillant et tourbillonnant.

Oh! Tiger Mountain prend des postures de dieux du rock, tête en arrière et guitare en avant, le manche vers le ciel. Le set se déroule et défile comme si tout cela était une évidence. «Je pense que le temps est une illusion … C’est mon côté mystique» nous confit-il, en total décalage, pour introduire 1995, «L’année où le rock est mort !!»

Puis ce premier set touche à sa fin. M.a.P. nous annonce «Dernier round pour Oh! Tiger. Attention, Kid va se concentrer !!» et on termine avec lui seul, sur «Une chanson que j’ai écrite sur internet et la drogue» …. Tout un programme !!

Mais il a beau faire le clown, sa voix est terrible et poignante. Nous sommes tous bouche bée et totalement sous le charme.

Ingrédients

  • Mathieu Poulain : Guitare, Chant
  • Mathieu Hocine : Boîtes à sons, Batterie

Remerciements

  • Morgane @ Cargo de Nuit
  • Stefan @ ConcertAndco – Live in Marseille

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.