Avis sur un show

18 décembre 2010

Killtronik @ Poste à Galène (Marseille)

Un jeune groupe qui n'en veut! A suivre !

  • 1
  • 0
  • 0
  • 1
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement au milieu d’un public assez dispersé. Peu de lumière, donc pas simple d’avoir une belle photo.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Un jeune groupe cannois qui m’a foi fait de la bonne new wave électro ! C’est pas désagréable, c’est bien chanté et c’est bien fait. On aurait aimé un peu plus de lumières, pour au moins voir le visage du beau chanteur, mais on a dû faire sans. Y a bien que l’appareil qui a réussi à le voir ce visage !

Le morceau phare, Dress Code, qui parle des filles cannoises est hyper dansant et entraînant !

A un moment, j’ai presque reconnu des sonorités à la Nine Inch Nails période Fragile… C’est pour dire…

Un groupe à suivre et que j’espère revoir.

Etiqueté par Ysabel :

On est samedi soir à Marseille et la salle n’est pas du tout comble : Mais que font les marseillais enfin ??!! …. Leurs dernières courses de Noël ???!!!!!

Dommage pour eux, parce que c’est Killtronik qui va ouvrir le bal. Le public se fait donc un peu attendre, mais il s’économise peut-être pour une fin de soirée qui promet : c’est Années 80 ce soir !

Alors cette première partie va commencer devant les courageux ponctuels … Et ça vaut vraiment son petit détour.

Ces 4 cannois vont monter sur scène tranquillement. Jean-Daniel à la batterie, Guillaume au clavier & à la basse, Manu à la guitare et Kevin, chanteur et compositeur du groupe. Le Look est plutôt sympa (très joli garçon le chanteur 😉  …. Genre beau gosse rockeur romantique : Tenue très étudiée, col blanc de la chemise relevé et main gauche gantée de cuir).

Le son est plutôt New-Wave Electro Pop. Ils sont tout jeunes, pêchus, la musique est emballante et les voix me branchent bien.

Leur morceau le plus connu Dress Code est une spéciale dédicace aux belles filles de Cannes. C’est très bien fichu et plein d’énergie. Le public se rassemble devant la scène et commence à bouger.

Les rythmes s’alternent. Certaines mélodies, comme Numbers, sont un peu plus romantiques, mais en restant toujours dans ce son New Wave, renforcé par la batterie  électronique. Sur Night, Kevin va chanter dans un mégaphone. C’est inventif, l’effet est bluffant : c’est un essai transformé.

La salle se remplie petit à petit. Le public est jeune et dansant. On voit se dessiner l’ambiance qui sera celle de toute cette soirée. Et c’est la dernière chanson de Killtronik qui donne le ton : strombi et gros son. Ça y est : nous y sommes !!!

Mais on ne va pas se quitter comme ça. Ils vont nous faire un mini rappel qui fait venir tout le monde au pied de la scène … Il faut que l’on chante avec eux. Bon les paroles sont un peu compliquées, mais l’ambiance y est et ça bouge bien. Et il semble y avoir autant de plaisir sur la scène que dans la salle. Vraiment excellente première partie.

Composition

  1. Alive
  2. Wake Up
  3. Dess Code
  4. Numbers
  5. Electro Love
  6. Night
  7. Travel to your heart
  8. Walking on Mars
  9. Turn on the light
  10. Electro Sound

Date Limite de Consommation

  • Album défendu : Dresscode (EP)

Site de Production

Site Officiel : http://www.killtronik.com/

Ingrédients

  • Kévin Blanc : Chant
  • Jean-Daniel Glorioso : Batterie
  • Guillaume Stelly : Basse
  • Manu Rodier : Guitare

Remerciements

  • Stephan @ ConcertAndCo
  • Lionel @ Poste à Galène

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.

  • VA:F [1.9.22_1171]
    0
    1
    image gravatar rajoute :

    une préférence pour la 1 et la 3

    #2 : attention à la main coupée

    #4 : détails un peu bouchés à mon goût