Avis sur un show

17 octobre 2010

The Ocean @ Korigan (Luynes)

Ouch !!!! Lumière misérable, attitude du groupe limite ! Fallait pas être dans les premiers rangs avec son matos, ou alors il faut aimer prendre des risques !

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • VN:F [1.9.22_1171]

Conditions de mise en boîte

Librement au milieu de la foule.

Chronique

Etiqueté par Arnaud :

Aimer un Cd est assez simple : il suffit d’aimer la musique et que son état d’esprit soit compatible avec, au moment de l’écoute.

Aimer un concert est un peu plus difficile, tant de paramètres vont rentrer en compte. Comme la qualité du rendu, l’attitude visuel du groupe et du public ou encore la qualité de l’organisation de la salle et des groupes.

On ne peut pas dire que j’ai pris mon pied, même si je prenais un risque en allant découvrir des groupes que je ne connais pas, sur un type de musique (plutôt très bourrin) qui n’est absolument pas au coeur de mes vibrations. Mais il faut être ouvert d’esprit et à côté de ça, je prends mon pieds avec des groupes pas si calme que ça !

Non, ce n’est pas parfait et je vais tenter d’expliquer pourquoi :

  • Qualité du son :

On en peut vraiment pas dire que le son était à l’honneur : quand l’intensité est forte, si le son n’est pas parfait, ça bouffe très rapidement les oreilles ! Et bien pas de chance, c’était assez fort et très mal maîtrisé, avec des vibrations assez parasites. Et, pour ne rien arranger, ça finissait par masquer la voix ou certains instruments ce qui n’aide pas à se plonger dans la musique

  • Organisation de la salle

La salle est définitivement petite. Ce n’est pas un tord, ni un mal quand l’accueil est aux petits oignons, mais on ne peut pas dire que cela soit celle du Korrigan ce soir. Tout d’abord, initialement prévu à l’Espace Julien, le repli dans cette petite salle en raison d’une mauvaise vente n’a pas été préparé : l’obligation de racheter un billet sur place et de devoir se démerder pour se faire remburser la sienne aurait dû être transparente pour les clients que sont les auditeurs.

Puis, quand on est dans une petite salle et que l’on sait d’avance qu’elle sera comble, on n’octroie pas 20% de celle-ci au merchandising ! Ce devait être une exigence des groupes, mais alors pourquoi ne pas l’avoir installé entre les deux portes d’entrée … Ah !! Mais oui : c’était au froid ! Et définitivement non, le merchandising était mieux vautré dans les quelques canapés à leur disposition, à être désagréable avec tout le monde sauf leurs amis, et vraiment ultra limite, en recherchant ouvertement et par écrit du canabis pour faire passer cette probablement trop longue soirée à leurs yeux !

Ce manque de place a rendu l’espace réservé au public vraiment limite et l’unique porte arrière n’était pas rassurante en cas de mouvement de foules ou d’incident avec nécessité une évacuation de la salle … Non, vraiment ce n’était pas au top et indigne des 20 euros demandés. Et pour ce prix, même pas un service d’ordre capable de vérifier l’absence d’arme blanche (je n’ai vu personne fouillé, ni même accosté dans ce sens).

Comment dans ce contexte profiter des groupes qui à partir du second, The Ocean, semblait plutôt là pour faire un boulot contraint que pour ce faire plaisir.

Cancer Bats, premier groupe à se présenter, a été correct, cohérent et à mon avis pas mauvais du tout ! Ce fut un moment agréable et courtois, bien que musclé et intense !

Dés les préparations de The Océan, pourtant très attendu par une partie du public, on sentait que le groupe n’arrivait pas techniquement à bien se préparer et ne faisait que se plaindre. Il en a résulté un concert horrible, avec un son baveux indigne, des attitudes live quasi inadmissibles, comme ce guitariste qui a été un deux doigts de mettre des coups de guitares au premier rang et qui a sauvagement sauté dans ce premier rang sans même se soucier de la présence de photographes (rassurant quand on a plus de 5 000 euros de matos dans les mains). Ça se voulait spontané, mais c’était pas bon. Et pourtant, ce sera le groupe que je retiendrais de la soirée, car en fouillant un peu au milieu de cette soupe live, il y avait un vrai fond qui fut vérifié après quelques écoutes sur leur Myspace. Pire, je vais acheter l’intégral de leur album et il faudra que je les revois dans d’autres conditions (tant pour eux que pour moi).

Enfin Dillinger Espace Plan, la mascarade de la soirée où tout n’était que bruit trop fort, ou le chant fut transformé en cris insupportables (par la seule volonté du chanteur, qui aurait pu prendre la peine de moduler un peu tout ça) et où la quasi globalité des attitudes sur scène étaient risibles et à l’image des mauvais groupe de Hard, qui préfére jouer sur l’image que sur le son et la musique. Egalement assez pitoyable d’être viré d’un semblant d’escalier VIP, alors qu’auparavant j’y étais plus ou moins autorisé : donc, outre un groupe pas génial, l’équipe autour (jusqu’au merchandising et au VIP) sont du même acabit … Ce n’est donc pas mon monde et je suis parti avant la fin, ce qui doit être une première.

  • par

    11 septembre 2015

    Photo du concert

    Audrey Horne @ Poste à Galène (Marseille)

    C'est après la fin abrupte de Dead Lord et un assez long changement de plateau, qu'enfin les norvégiens d'Audrey Horne rentrent sur scène. Et le ton est donné d'entrée de jeu, avec un Torkjell Rød qui vient ...

  • par

    28 février 2015

    Photo du concert

    Memento Mori @ L'Usine (Istres)

    Si, il y a tout juste deux ans, nous avions découvert Memento Mori le temps de 4 chansons, à l'occasion de la sortie de leur EP, ce soir le groupe est là pour présenter son Rock ...

  • par

    20 juillet 2015

    Photo du concert

    Myrath @ Théâtre Antique (Arles)

    Découvrir ce soir Myrath Live fait partie de ces petits moments de plaisir qu'offre la vie. Car, si je ne connais absolument pas leur musique, leur nom a toujours pour moi fait écho à Nidhal, photographe de renom et ancien ...

La zone des lecteurs

Nous attendons avec impatience vos commentaires sur la chronique, les photos, l'artiste, votre avis sur ce concert ou un autre de la tournée.

Ne pas hésiter, nous sommes toujours ravis d'avoir un retour, même critique. Concerts en Boîte c'est aussi vous !

Pour avoir un zoli icone à côté de vos messages, il vous faut un gravatar.